SNCF : Élisabeth Borne défend à l'Assemblée une réforme "impérative"


La ministre des Transports, a défendu lundi à l'Assemblée nationale une réforme "impérative" du système ferroviaire, plaidant pour un débat "délesté des fantasmes et des contre-vérités qui le polluent".


Élisabeth Borne se défend d'organiser "la casse du service public ferroviaire"  © Franck André
Élisabeth Borne se défend d'organiser "la casse du service public ferroviaire" © Franck André
"Si nous proposons à la Nation un nouveau pacte ferroviaire, c’est parce qu’une réforme du rail est impérative", a déclaré Élisabeth Borne lundi 9 avril à l'Assemblée nationale. La ministre des Transports intervenait lors de l'ouverture des débats en première lecture sur le projet de réforme et au quatrième jour d'une grève des cheminots toujours très suivie.
Devant un hémicycle peu garni, elle a mis en avant un diagnostic "aussi clair qu’alarmiste", avec un modèle économique qui "n’est plus soutenable, menacé par un endettement vertigineux". La dette est devenue selon elle le "boulet" de la SNCF.

Pas de privatisation

Pour la ministre, qui fut directrice de la stratégie du groupe ferroviaire entre 2002 et 2007, la réforme "urgente" a "pour seul objectif de mieux satisfaire, enfin, les attentes de nos concitoyens, en particulier pour leur transport du quotidien". Elle a récusé toute volonté du gouvernement de "passer en force", alors que le recours aux ordonnances sur certaines dispositions du texte a été critiqué, et assuré que la réforme n'était "pas contre les cheminots". Elle a souhaité "un dialogue sincère et constructif, délesté des fantasmes et des contre-vérités qui le polluent".

"Cette réforme nous l'avons tous, ou presque, voulue"


"Cette réforme nous l'avons tous, ou presque, voulue et elle correspond à une décision prise lors du précédent quinquennat", a-t-elle aussi lancé aux députés de droite et de gauche, voyant dans l'ouverture à la concurrence "un aiguillon stimulant".
Élisabeth Borne a aussi récusé l'idée que la réforme organise "la casse du service public ferroviaire" ou qu'elle prépare "la privatisation rampante" de l'entreprise.

Le nouveau statut approuvé

Le gouvernement a prévu par le biais d'un nouvel amendement d'inscrire dans la loi le principe du changement de statut de la SNCF. Cet amendement, qui a été approuvé par le vote des députés, prévoit qu'à compter du 1er janvier 2020, "la société nationale à capitaux publics SNCF et ses filiales constituent un groupe public unifié" soumis "aux dispositions du code de commerce relatives aux sociétés anonymes" et au capital "intégralement détenu par l’État".
La SNCF est actuellement composée de trois établissements publics à caractère industriel et commercial (Epic) : SNCF (la direction), SNCF Mobilités (les trains) et SNCF Réseau (les rails). Avec la nouvelle organisation, l’État sera détenteur de la totalité du capital de la SNCF, dont les titres seront incessibles, et la SNCF sera détentrice de la totalité des titres de SNCF Réseau et SNCF Mobilités, sans possibilité de les céder.

AFP

Mardi 10 Avril 2018



Lu 482 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 11:20 Suisse : recul provisoire du ferroviaire


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy