CMA CGM crée l'alliance "Ocean Three" avec CSCL et UASC


Orphelin de Maersk Line et MSC depuis l'annulation du réseau P3 par les autorités chinoises, CMA CGM a conclu un accord avec la compagnie chinoise CSCL et celle du Golfe UASC pour la desserte de l'ensemble des routes Est-Ouest. La nouvelle alliance prendra le nom d'Ocean Three.


© T. Dosogne
© T. Dosogne
Trois mois après l'annulation du projet d'alliance P3, CMA CGM a dévoilé son plan B. Le 17 juin, le ministère chinois du Commerce avait opposé son veto au rapprochement des trois leaders mondiaux de la ligne régulière sur les principales routes maritimes mondiales. L'armateur français a donc officialisé le 9 septembre la formation d'une nouvelle alliance avec China Shipping Container Lines (CSCL) et United Arab Shipping Company (UASC), confirmant des rumeurs qui couraient depuis fin juillet.
Les ex-futurs partenaires de la compagnie marseillaise, Maersk Line et MSC, n'avaient pas tardé à réagir au naufrage du P3 en se rapprochant dès le 10 juillet au sein de l'alliance 2M pour dix années, et en prenant soin d'éviter les écueils du projet avorté. Les 47 % de parts de marché entre l'Asie et l'Europe et le commandement unique de la flotte du P3, assimilé à une entente commerciale, auraient favorisé une position dominante inacceptable aux yeux de la Chine. Comme ses homologues danois et italo-suisse, le numéro trois mondial revient à la charge avec un Vessel Share Agreement (VSA) tout ce qu'il y a de classique. Pour cela, CMA CGM s'est tourné vers des partenaires extra-européens, un chinois, justement, et une compagnie basée au Moyen-Orient qui pointent respectivement aux septième et dix-neuvième rangs mondiaux en termes de capacité offerte.

15 services communs pour l'instant

L'alliance issue de ce nouveau contrat d'exploitation commune agrémenté d'échanges et d'achats d'espaces portera le nom d'Ocean Three. Elle consistera, au stade de développement actuel, en quinze services assurés conjointement par ses protagonistes, qui concerneront l'ensemble des routes maritimes les plus prisées. Asie-Europe du Nord, Asie-Méditerranée, transpacifique et Asie-côte Est des États-Unis dans un premier temps puis transatlantique dès que seront finalisées les discussions actuellement en cours.

"Une alternative fiable et de grande qualité"


Dans le cadre de cet accord opérationnel, les partenaires proposeront quatre nouveaux services hebdomadaires sur l’axe Asie-Europe, s'ajoutant à deux services existants. Le même schéma est appliqué entre l'Asie et la Méditerranée, avec deux nouvelles rotations sur la Méditerranée, une sur l’Adriatique et une sur la mer Noire, la seule du marché selon CMA CGM. Cinq services hebdomadaires concerneront le transpacifique : quatre sur la Californie et un vers le Nord-Ouest des États-Unis et le Canada. Enfin, sur l’axe Asie-côte Est des États Unis, une liaison s'effectuera via le canal de Suez, et une autre sera consacrée à la desserte du golfe du Mexique.

Les détails pas encore dévoilés

Face au regroupement des deux mastodontes que sont Maersk et MSC, CMA CGM proposera ainsi "une alternative fiable et de grande qualité", selon Rodolphe Saadé, vice-président directeur général délégué du groupe armatorial français.
Pour en juger, il faudra attendre que soient dévoilés les contours précis des nouveaux services communs comme les ports touchés, les transit times et les capacités engagées. Aucune date de lancement des opérations communes n'a d'ailleurs été avancée. Peut-être échaudé par l'expérience malheureuse du printemps dernier, CMA CGM se contente de préciser que ces accords restent suspendus à l'approbation de l'autorité américaine compétente en matière de concurrence dans le secteur, la Federal Maritime Commission.

Franck André

Mardi 9 Septembre 2014



Lu 1648 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse