La FNPD-CGT rejette l'idée d'une régionalisation du port de Bordeaux



© GPMB
© GPMB
La Fédération nationale des ports et docks (FNPD-CGT) et le syndicat CGT du Grand Port maritime de Bordeaux ont réagi aux propos du président de la Chambre régionale de commerce et d'industrie d'Aquitaine, Laurent Courbu, et du président du Conseil régional, Alain Rousset, rapportés dans un article du quotidien "Sud-Ouest" le 30 avril. Ces derniers se prononçaient pour un changement de statut du Grand Port maritime de Bordeaux et pour une prise de contrôle par la Région Aquitaine. Alain Rousset confirmait même avoir adressé un courrier au Premier ministre lui demandant que la responsabilité de l'établissement public soit transmise à sa collectivité.
Le syndicat se prononce fermement contre cette idée, mettant en avant des obstacles comme le difficile et coûteux entretien des 100 km du chenal d'accès au terminal de Bassens – "sans la puissance financière de l'État, aucun établissement ne serait en capacité d'effectuer un tel entretien" – et la vocation d'aménagements industriels incombant à l'autorité portuaire. La FNPD doute ainsi de la capacité des échelons locaux  à assumer les missions régaliennes du port "alors qu'elles se voient transférer de nouvelles charges" dans le cadre du processus actuel de décentralisation. Le syndicat reproche aussi aux collectivités leur opposition au terminal méthanier du Verdon et leur indécision quant au développement d'une filière de déconstruction navale à Bordeaux et "s'inquiète de l'intérêt soudain" que celles-ci portent au GPMB.
Concernant le port de Bayonne, géré par la CCI et cité en exemple par les élus, la CGT souligne que son "trafic décroît malgré l'effet d'aubaine du bois de tempête" et qu'il "sollicite régulièrement le GPMB pour effectuer son dragage". Quant à celui de La Rochelle, dont la croissance semble susciter l'envie du président de la CCI régionale, la FNPD estime que son renouveau est justement dû à son accession au statut de Port autonome en 2006 puis de Grand Port maritime.
En conclusion, la CGT souhaite "que chacun puisse s'investir pleinement dans la reconquête des trafics du port de Bordeaux dans les limites de la loi du 4 juillet 2008". Car désormais pour le syndicat, "tout autre configuration serait irresponsable et contre-productive".


Lire aussi :

- Bordeaux : \\"La place portuaire n'a plus d'outil\\"
- Un tiers de trafic en plus à La Rochelle
- Le trafic décline à Bayonne avec la fin du bois de tempête


Franck André

Mardi 7 Mai 2013



Lu 457 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse