Alstom vend son site de Reichshoffen à son concurrent espagnol CAF


Le constructeur de matériel ferroviaire Alstom va céder à l'espagnol CAF l'un de ses sites les plus importants. Les salariés de l'usine de Reichshoffen restent confiants dans l’avenir du site en raison de la solidité du repreneur dont le carnet de commandes est bien rempli.


© Alstom
© Alstom
Alstom va vendre à l'entreprise espagnole CAF son usine de trains régionaux de Reichshoffen (Bas-Rhin), qui emploie 760 salariés. Cette cession, en contrepartie de l'acceptation par la Commission européenne de la fusion d'Alstom avec le canadien Bombardier, inclut aussi ses plateformes de trains régionaux "Coradia polyvalent" et "Talent 3", cette dernière étant "actuellement développée à Hennigsdorf, en Allemagne", ont précisé Alstom et CAF.

L'entreprise ibérique "se félicite de cette transaction qui lui permettra de poursuivre son développement grâce aux compétences et au savoir-faire des sites concernés". De même source, "La clôture de la transaction est prévue entre avril et septembre 2022". Le montant n'a en revanche pas été divulgué.

CAF s'est imposé après le retrait de l'autre repreneur en lice, le tchèque Skoda Transportation, selon le quotidien "Les Échos". Des négociations exclusives nouées avec Skoda n'avaient pas abouti à l'échéance du 31 juillet 2021, et un délai supplémentaire avait été accordé à Alstom par la Commission pour trouver un repreneur. Outre Skoda, CAF s'était manifesté mais le japonais Hitachi n'avait pas donné suite.

Les syndicats de Reichshoffen avaient exprimé leur préférence pour le groupe espagnol par rapport à Skoda – homonyme mais sans lien avec la filiale automobile de Volkswagen –, estimant supérieures sa "capacité technique" et son "assise commerciale".

"Charge de travail conséquente"

De fait, le 24 novembre, le porte-parole de l'intersyndicale CGT/FO/CFE-CGC de Reichshoffen, Daniel Dreger, a salué "une nouvelle qui rassure les salariés", CAF étant en train de "gagner beaucoup de contrats et de grignoter des parts de marché [...]. Ils ont une charge de travail conséquente par rapport à ce que Skoda pouvait nous amener". "Par ailleurs, il faut savoir qu’Alstom ne nous laisse pas tomber, Alstom nous amène une charge de travail jusqu'à mi-2026, en ce qui concerne les études et la production industrielle", a déclaré Daniel Dreger.

"Même après la vente, nous resterons en consortium pour la production des trains Regiolis, notamment à hydrogène, donc le site de Reichshoffen va continuer à produire les trains Regiolis, dont on attend encore certaines commandes en France", a-t-il ajouté.
Il a assorti cette satisfaction d'un bémol : "Bien sûr, il y a de l'amertume de quitter Alstom [...] c'est un groupe de 75.000 personnes, là nous allons rejoindre un groupe composé de 4.500 à 6.000 personnes en Europe". "Tout ce que nous avions obtenu chez Alstom, il faudra batailler chez CAF pour obtenir des accords, et ce ne sera pas une mince affaire", a également prévenu le responsable syndical.

Alstom a bouclé début 2021 l'absorption de son concurrent Bombardier Transport pour 5,5 milliards d'euros, devenant le numéro 2 mondial de la construction ferroviaire derrière le chinois CRRC mais devant l'allemand Siemens Mobility

AFP

Jeudi 25 Novembre 2021



Lu 669 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal