CMA CGM veut faire de La Réunion son hub régional


CMA CGM a annoncé son intention de faire de Port Réunion son port de transbordement dans l'océan Indien. Un tremplin pour son développement africain et un changement de vocation pour le Grand Port maritime.


CMA CGM veut transformer la vocation de Port Réunion, qui réalise moins de 3 % de son trafic en transbordement © AIVP
CMA CGM veut transformer la vocation de Port Réunion, qui réalise moins de 3 % de son trafic en transbordement © AIVP
François Hollande a fait escale à La Réunion dans le cadre de son déplacement dans l'océan Indien. Il y a inauguré le chantier d'extension du terminal à conteneurs du Grand Port maritime. CMA CGM a saisi cette occasion pour signer un protocole d'accord avec l'autorité portuaire. Par ce document, l'armateur s'engage à faire de Port Réunion son hub pour l'océan Indien "dans les douze à dix-huit mois".
Pour Rodolphe Saadé, vice-président directeur général délégué de CMA CGM, "Port Réunion deviendra un port stratégique où se croiseront les lignes en provenance d’Europe, d’Afrique et d’Asie".

Engagement sur des volumes

Le numéro trois mondial de la ligne régulière y voit aussi "un élément-clé dans l’accélération de son développement sur le continent africain où le groupe CMA CGM a d’ores et déjà des positions fortes". L'armateur français a annoncé en février 2014 son ambition de devenir numéro un sur le marché africain en pleine croissance. CMA CGM fait déjà partie des armateurs dominants dans la desserte maritime de l'île mais, par cet accord, il s'engagera sur des volumes prédéfinis et croissants. "Pour le port, c’est une augmentation majeure de son activité", annonce la compagnie.

"Un moyen d'accélérer le développement sur le continent africain"


"Cette annonce vient concrétiser l’ambition du Grand Port maritime de La Réunion (GPMLR) de repositionner efficacement l’outil portuaire sur le transbordement, en phase avec les grandes évolutions du commerce mondial et du transport maritime international", a commenté la direction de l'établissement public. Les travaux d'extension du port, qui sont entrés dans leur deuxième phase, comprennent un dragage pour passer le tirant d'eau de 14,70 à 15,50 mètres et un allongement des quais de 400 à 660 mètres linéaires. Ils lui permettront d'accueillir des porte-conteneurs 9.000 à 11.000 EVP à partir de fin 2015 ou début 2016, pour une capacité du terminal étendue à 450.000 EVP annuels.

Un "nouvel horizon" pour le port

La perspective de devenir un port d'éclatement fait entrevoir au GPMLR "un nouvel horizon". À l'heure actuelle, Port Réunion a une vocation essentiellement locale et a réalisé moins de 3 % de son trafic conteneurisé en transbordement, sur les 211.000 EVP manutentionnés en 2013. "L’enjeu est de tirer profit de sa situation géostratégique au cœur de l'océan Indien. La nouvelle autoroute maritime qui se trace autour de l’axe Asie-Afrique-Amérique du Sud ouvre de nouvelles potentialités pour permettre un développement pérenne au port", espère ce dernier. Pour lui, "c’est toute l'économie de l’île qui profitera des effets induits de ce nouveau relai de croissance pour le territoire, par la valeur ajoutée ainsi créée, principalement autour de nouvelles activités logistiques", se félicite-t-il. Au-delà de la création d'emplois directs et indirects, la massification du trafic maritime doit avoir une influence positive sur les prix à la consommation dans l'île. CMA CGM affirme d'ailleurs que le choix du port français "n'est pas étranger" à sa décision "alors que d’autres ports de l’océan Indien réunissaient les conditions nécessaires".

Franck André

Vendredi 22 Août 2014



Lu 697 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy