Christian Boulocher (UPR) : "Des acteurs rouennais allant dans le même sens"


Christian Boulocher, le président de l’Union portuaire rouennaise (UPR), analyse les bons résultats obtenus ces derniers mois par le port de Rouen. Selon lui, de nouveaux trafics tiennent leurs promesses avec, en toile de fond, la transition écologique.


© Éric Houri
© Éric Houri
Quels sont les clés du succès à Rouen ?

En préambule, on peut dire que l’année 2019 a été une année satisfaisante. La filière céréales s’est très bien comportée sur le second semestre 2019 et sur le premier semestre 2020. Pour 2020-2021, on atteindra des chiffres probablement moins intéressants compte tenu des prévisions de récolte en France. Ces performances sur le port de Rouen s’expliquent aussi par les liens très étroits qui existent depuis plusieurs années entre l’UPR et le Grand Port maritime de Rouen.
Nous partageons les mêmes objectifs à atteindre en fin d’année. Nous avons donc les mêmes ambitions et nous construisons ensemble une politique commerciale et tarifaire cohérente. Il y a trois ans, le GPMR nous a suivis dans une stratégie audacieuse de baisse de droits de port qui a porté ses fruits. Il y a deux ans, les droits de port ont été gelés. Puis, l’an dernier, certains droits ont augmenté mais de manière très ciblée et modérée. C’est donc une stratégie adaptée à la réalité du port qui apporte des résultats.


Les opérateurs investissement beaucoup également ?

Les acteurs privés de la place sont très dynamiques. Des investissements importants ont été réalisés encore récemment. C’est le cas par exemple pour Senalia à Petit-Couronne. Pour l’export de céréales, Senalia a remplacé des portiques. Des convoyeurs ont été remplacés, les silos et des automates de silos ont été modernisés. Des investissements sont également en cours chez Soufflet pour un montant de 10 millions d’euros. Il s’agit de la modernisation du terminal avec la rénovation du poste de chargement. L’objectif est d’accueillir des navires de 230 mètres avec un port en lourd de 53.000 tonnes contre 45.000 tonnes actuellement.

"De nouveaux trafics tiennent leur promesse dans le contexte de la transition écologique"

Christian Boulocher, président de l'Union portuaire rouennaise © Éric Houri
Christian Boulocher, président de l'Union portuaire rouennaise © Éric Houri

Haropa-Port de Rouen y est associé. Les investissements publics sont aussi au rendez-vous. En 2019 et sur le premier semestre 2020, l’approfondissement du chenal mené par le GPMR s’est concrétisé. Des navires de tirant d’eau et de longueur plus importants peuvent faire escale. De nouveaux trafics tiennent aussi leur promesse dans le contexte de la transition écologique. Depuis plus de deux ans, l’UPR oriente d’ailleurs ses travaux sur cette thématique. Par exemple, le trafic des pales d’éolienne qui existait déjà auparavant monte en puissance à Rouen. La proximité d’un pôle pharmaceutique important sur notre territoire est également un atout pour le port. Le pôle agro-industriel doit pouvoir continuer à se développer dans le projet de fusion des ports d’Haropa.

La crise sanitaire affecte-t-elle l’activité du port ?

En fin d’année 2019 et début 2020, le port a rencontré des difficultés liées aux mouvements sociaux sur le projet de réforme des retraites. Pour la crise sanitaire que nous connaissons actuellement, on peut nuancer les choses. Les résultats du port sont peu affectés sur le premier semestre de par la typologie des trafics que nous traitons. Structurellement, le port de Rouen manutentionne peu de produits de grande consommation. Nous traitons principalement des matières premières ou des produits semi-finis tournés vers l’agriculture ou l’énergie.
Nous avons enregistré au premier semestre un tassement dans l’énergie. Du fait du confinement et de l’effondrement de la consommation, nous avons eu des stocks importants de carburants, essence, diesel et autres. Je vois plutôt cette crise en termes d’opportunité. Cette crise sanitaire met surtout en relief la problématique des sources d’approvisionnement en France. Le gouvernement et le président de la région Normandie parlent beaucoup de relocalisation industrielle. Le port de Rouen, au regard de ses capacités foncières, nautiques et sa situation géographique stratégique a des opportunités évidentes. Les choses mettront peut-être du temps à se mettre en place mais sur le moyen et le long terme. Nous avons tous les atouts pour accompagner cette relocalisation sous réserve d’aménagements spécifiques.

François Hauguel

Jeudi 1 Octobre 2020



Lu 6 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:26 ​Le Ghaam veut aider à la relance du Havre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal