Corsica Linea : le courant de quai dès cette année, le GNL dans deux ans


Le 26 mai prochain, le "Paglia Orba" sera connecté pour la première fois au courant de quai lors de son escale phocéenne, ce qui lui permettra de couper ses moteurs durant quelques heures.


En 2018, Corsica Linea a transporté 649.000 passagers et 88.500 remorques © Nathalie Bureau du Colombier
En 2018, Corsica Linea a transporté 649.000 passagers et 88.500 remorques © Nathalie Bureau du Colombier
Après le "Paglia Orba", deux autres navires de Corsica Linea pourront se brancher à l’électricité dans les tout prochains mois. La compagnie maritime qui dessert la Corse et le Maghreb devrait également passer commande en 2019 auprès d’un chantier naval européen d’un nouveau navire au gaz naturel liquéfié. D’un coût de 150 millions d'euros, il s’agira du premier investissement conséquent pour les repreneurs de l’ex-compagnie nationale SNCM.

Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea © Nathalie Bureau du Colombier
Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea © Nathalie Bureau du Colombier
Tous les voyants sont au vert pour la compagnie à la tête d’une flotte de sept navires à la livrée rouge. Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea, n’est pas mécontent, chiffres à l’appui, de convaincre les sceptiques de la première heure.
"La restructuration est achevée. Ces deux dernières années, le trafic passagers et fret a progressé de 38 et 35 % respectivement. Entre 2016 et 2018, le chiffre d’affaires est passé de 176 à 220 millions d'euros avec une dizaine de millions d’euros de bénéfices réinvestis à 100 %. J’ai demandé aux actionnaires qu’ils renoncent à leurs dividendes pour les cinq prochaines années car nous avons besoin d’investir", a expliqué Pierre-Antoine Villanova, le 9 mai dernier. Ce jour-là, il signait une convention avec La Méridionale afin d’exploiter la potence du poste 74 au quai du Maroc pour connecter le "Paglia Orba" au courant de quai. La compagnie équipera également les "Pascal Paoli" et "Jean Nicoli" d'un système d'alimentation électrique de courant de quai. Ce premier pas décisif sera suivi en parallèle par la pose de nettoyeurs de fumées à boucle fermée sur ces deux navires et sur le "Paglia Orba" d’ici 2020 pour être en conformité avec la réglementation sur l’abaissement du taux de soufre rejeté dans l’atmosphère de 3,5 à 0,5 %.
Cet investissement global de 30 millions d'euros sera complété en cours d’année par la commande d’un navire au gaz naturel liquéfié. Le tour de table est bouclé. "La vision durable est très attractive pour les banquiers", assure Pierre-Antoine Villanova. Un pool bancaire financera à 80 % la construction du navire dont le coût atteint les 150 millions d'euros. Les 20 % restants (30 MEUR) étant investis en fonds propres. Au total, la compagnie s’apprête donc à débourser 60 MEUR trois ans après la reprise, pour 3,7 MEUR, des actifs de la SNCM évalués à 220 MEUR.

"150 millions d'euros dans un navire au GNL"


Les entrepreneurs corses, nouveaux actionnaires de la compagnie, ont élaboré un projet d’entreprise pour la période 2019-2024. "Ce projet sera notre fil rouge. Il repose sur trois fondamentaux : la satisfaction du client, l’emploi avec la défense du pavillon français et la transition environnementale", détaille Pierre-Antoine Villanova. Devenue une compagnie insulaire depuis fin 2018 avec le transfert du siège social de Marseille à Ajaccio, Corsica Linea se targue d’être le deuxième employeur de marins français devant Britanny Ferries avec 700 navigants dont 200 résidents corses.

Nathalie Bureau du Colombier

Mardi 14 Mai 2019



Lu 1528 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy