Croisières : 869 millions en moins pour à l'économie française


Le secteur des croisières estime que trois mois d'arrêt de l'activité dû à la pandémie de Covid-19 coûtent 869 millions d'euros à l'économie française et appelle à des règles européennes sur un protocole sanitaire et un calendrier de déconfinement pour le tourisme.


Double escale de paquebots dans le port du Havre © Codah
Double escale de paquebots dans le port du Havre © Codah
"Le secteur de la croisière en France, toutes activités confondues, génère quelque 3,6 milliards d'euros de revenus par an et soutient quelque 20.000 emplois directs et indirects sur le territoire, auxquels s'ajoutent 9.000 emplois directs et indirects, liés à la construction navale", a détaillé Erminio Eschena, président de Clia France, l'association qui regroupe les principales compagnies de croisière. "Si l'on prend trois mois où l'activité est à l'arrêt (...) cela représente 869 millions d'euros de manque à gagner" pour l'économie française, a-t-il affirmé, ce qui met en danger "2.900 emplois directs" et "près de 20.000 emplois indirects hors construction" dans le pays.
"Toutes les filières du tourisme sont liées à notre activité : les agents de voyages, les prestataires de services, les autobus, les chauffeurs de taxi (...) et beaucoup de petites et moyennes entreprises qui vivent entre autres, de la croisière", souligne Erminio Eschena, par ailleurs directeur des affaires institutionnelles de la compagnie MSC Croisières. Quant aux armateurs de croisières, s'ils sont "fragilisés par la crise, est-ce que cela remet en question leur assise financière ? Non", a-t-il dit. "Mais il est évident que la situation ne doit pas durer trop longtemps".

Repenser la croisière

Les ministres du Tourisme de l'Union européenne, doivent "avoir à leur agenda la nécessité absolue de trouver une homogénéité en termes de protocole sanitaire et de calendrier de reprise des activités du secteur", estime Erminio Eschena.
En France, les professionnels du tourisme travaillent à des propositions concrètes pour permettre une reprise d'activité avec des mesures sanitaires renforcées en raison de la pandémie de coronavirus. Elles seront discutées lors d'un comité interministériel sur le tourisme dans la première moitié du mois de mai.
Les croisiéristes ont déjà notamment "depuis janvier, mis en place des procédures drastiques en termes de détection : on ne monte pas à bord, ni les personnels navigants ni les passagers, sans un bilan médical et la prise de la température", rappelle Erminio Eschena.
D'autres dispositifs sont à l'étude comme "un remplissage des paquebots plus équilibré, pour préserver la distanciation sociale", des "flux de circulation à bord et ceux des escales repensés, avec les autorités sanitaires nationales et internationales", détaille-t-il.

AFP

Mardi 28 Avril 2020



Lu 776 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 16:08 L'État au secours des armateurs sinistrés


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal