Dunkerque, port d'entrée des bananes antillaises pour la Métropole


La mission que le Port de Dunkerque a conduite en janvier aux Antilles aux côtés du port de Nantes-Saint-Nazaire illustre l'intérêt que la Martinique et la Guadeloupe suscitent toujours pour celui qui revendique toujours la première place portuaire française dans le conteneur réfrigéré.


Stéphane Raison, président du directoire de Dunkerque-Port, Yves Salaün, président du directoire de Guadeloupe Port Caraïbes, et Jean-Pierre Chalus, président du directoire de Nantes-Saint-Nazaire © GPMD
Stéphane Raison, président du directoire de Dunkerque-Port, Yves Salaün, président du directoire de Guadeloupe Port Caraïbes, et Jean-Pierre Chalus, président du directoire de Nantes-Saint-Nazaire © GPMD
Un mois après être revenu d'une mission commune aux Antilles conduite avec le port de Nantes-Saint-Nazaire, Éric Deschodt, le directeur commercial du Grand Port maritime de Dunkerque, rappelle que 700.000 tonnes de fruits et légumes en conteneurs reefer ont été enregistrées en 2015.
Sur ce volume, qui permet au port dunkerquois de rester au premier rang en France dans cette spécialité, il estime à 265.000 tonnes par an le trafic de bananes antillaises à l'import.
"En 2015, sur ces 265.000 tonnes, la Martinique a représenté environ 200.000 tonnes, loin devant la Guadeloupe, avec 65.000 tonnes", détaille-t-il.
Et d'expliquer que la mission commune avec le port de Nantes-Saint-Nazaire avait permis aux deux délégations de rencontrer les portuaires antillais, les producteurs de bananes (qui restent les donneurs d'ordre) et les transitaires pour les trafics divers.

"Nous sommes sur du réglage constant, du réglage fin"


Interrogé sur le déséquilibre qui existe entre Dunkerque et les Antilles en matière de conteneurs reefer, il a indiqué qu'au départ de Métropole, une partie de l'équipement est utilisé "non branché".
Quant à l'offre de transport entre le port du Nord et les Antilles, elle est essentiellement dominée aujourd'hui par CMA CGM.
Le port de Dunkerque n'alimente pas uniquement son hinterland immédiat mais la France entière dans le secteur de la banane. Pour l'heure, même sur les destinations lointaines, le fruit reste acheminé par la route essentiellement, reconnaît Éric Deschodt.

260.000 à 270.000 tonnes pour 2016

Pour 2016, il estime que les tendances devraient être identiques à celles de l'année achevée. "On devrait se situer entre 260.000 et 270.000 tonnes", indique-t-il. Si ce n'est que les produits issus de l'agriculture sont soumis à certains aléas, reconnaît-il.
"Aujourd'hui, on est sur du réglage constant, du réglage fin", ajoute le directeur commercial.
Reste en outre à savoir le succès que remportera la politique adoptée par l'Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN). Le groupement, qui réunit 400 producteurs martiniquais et 200 producteurs guadeloupéens, s'est fixé l'objectif de commercialiser 500.000 tonnes par an en valorisant sa production. Après 80 ans de vente au kilo, elle tente le pari de la vente à la pièce en apposant un ruban tricolore sur chaque fruit avec un emballage spécifique pour la distinguer des bananes produites en Amérique centrale.
L'UGPBAN et le groupe CMA CGM préparent pour le mois d'avril une exposition sur la banane qui se tiendra au Musée portuaire de Dunkerque.

Vincent Calabrèse

Jeudi 18 Février 2016



Lu 233 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy