Émissions de soufre : les scrubbers ont de plus en plus la cote


Le nombre de porte-conteneurs équipés d'un dispositif de lavage de fumées continue d'augmenter avant le changement des normes d'émissions de soufre en 2020. Avec des stratégies très différentes selon les armateurs.


© Safety4Sea
© Safety4Sea
Le nombre de navires pourvus de nettoyeurs de fumées continue d'augmenter un peu plus de six mois avant l'entrée en vigueur de la nouvelle norme mondiale d'émission de soufre en janvier 2020.
Selon Alphaliner, ce sont désormais 840 porte-conteneurs, soit 16 % des unités en opération dans le monde, qui sont équipés de scrubbers ou en passe de l'être. Ce taux monte à 36 % si l'on raisonne en termes de capacité conteneurisée de ladite flotte. Pour le consultant, "les scrubbers émergent clairement comme l'alternative aux combustibles comme le Low Sulphur Fuel Oil (LSFO) et Marine Diesel Oil (MDO)", carburants peu soufrés utilisables sans aucune modification et qui ont largement la faveur des armateurs jusqu'à présent.

Le GNL reste confidentiel

Présenté comme la solution ultime, le gaz naturel liquéfié (GNL) n'a pas encore décollé. Alphaliner compte au niveau mondial seulement 38 navires en service ou en commande utilisant cette technologie, qui est chère et qui reste polluante. Les porte-conteneurs propulsés au GNL ou qui le seront bientôt représentent 1 % de la flotte mondiale en nombre d'unités et 2 % en capacité.
Le coût élevé du GNL semble être un frein, ainsi que l'incertitude sur le développement des infrastructures nécessaires à l'approvisionnement des navires pour ce combustible. Alphaliner estime de 25 à 30 millions de dollars l'investissement dans le GNL, que ce soit pour la conversion d'unités existantes ou en surcoût pour les constructions neuves.

"Les douze premiers opérateurs de ligne régulière sont engagés dans cette option"


Tous les navires n'ayant pas opté pour une de ces deux options devront utiliser du fuel à bas niveau de soufre (0,5 %) à partir du 1er janvier. Là aussi l'incertitude qui pèse sur le prix de ce combustible et la baisse continue des coûts d'installation des scrubbers ont favorisé le développement de cette technique malgré les réticences affichées par le secteur.

Baisse des coûts d'installation

Selon Alphaliner, le prix de l'ajout d'un laveur de fumées est compris entre 3 et 5 millions de dollars aujourd'hui contre 5 à 8 millions il y a un an. Ce contexte fait que "l'ensemble des douze premiers opérateurs de ligne régulière se sont engagés dans cette option".
De manière très variable d'un armateur à l'autre. Ainsi, Maersk a annoncé se tourner en priorité vers les carburants à faible teneur en soufre et compte doter 10 % de ses quelque 700 navires de scrubbers pour ne pas se reposer sur un seul modèle.
C'est MSC qui a le programme le plus ambitieux pour ce qui est des nettoyeurs de fumée. L'armement italo-suisse entend équiper plus de 200 de ses 530 porte-conteneurs (180 en propriété). De son côté, Cosco a effectué un test sur deux panamax mais a envisagé finalement de modifier très peu de ses navires, d'après Alphaliner.
CMA CGM s'est engagé pour environ 80 unités, selon le consultant qui s'attend à ce que l'armement français dépasse les 100 d'ici 2021. Hapag-Lloyd, qui a testé le dispositif sur deux de ses 13.000 EVP, est censé modifier une vingtaine de ses navires en propriété ou affrétés. Le japonais ONE espère avoir installé dix scrubbers l'année prochaine alors que le numéro 7 mondial, Evergreen, a programmé le "retrofitting" de 140 porte-conteneurs.

Franck André

Lundi 3 Juin 2019



Lu 1406 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy