Feu vert pour la cession de Bolloré Africa Logistics à MSC


Les conditions réglementaires pour la cession par Bolloré de sa filiale africaine à MSC étant obtenues, Bolloré Africa Logistics devrait entrer dans le giron du transporteur maritime genevois dès la fin du premier trimestre 2023, soit un an environ après la signature de l'accord entre les deux groupes.


Navire de MSC dans le port d'Abidjan © Bolloré
Navire de MSC dans le port d'Abidjan © Bolloré
L'affaire remonte au 31 mars dernier, date à laquelle Mediterranean Shipping Company (MSC) avait accepté d'acquérir Bolloré Africa Logistics, regroupant toutes les activités de transport et de logistique du groupe Bolloré sur le continent africain.

Le montant ayant permis aux deux partenaires de signer la transaction s'est élevé à 5,7 milliards d'euros. Mais cette première phase, intervenue après trois mois de négociations, devait recevoir le rituel feu vert des autorités réglementaires et celles de la concurrence.

Le groupe français et le transporteur maritime italien basé à Genève ont dû espérer pas moins de huit mois ces autorisations. Bolloré a annoncé le 30 novembre qu'elles avaient été obtenues. Reste aujourd'hui à attendre la fin du premier trimestre 2023 pour que la dernière phase de l'opération devienne effective. C'est donc dans un peu plus d'un trimestre que le grand chambardement annoncé par cette transaction sur le marché africain aura lieu.

Seize terminaux conteneurisés et sept installations ro-ro

Le premier transporteur maritime mondial va prendre le contrôle d'une filiale qui emploie plus de 20.000 salariés et qui a vu son chiffre d'affaires progresser de 8 % en 2021, à 2,2 md EUR. MSC va accéder notamment aux seize terminaux conteneurisés, sept installations ro-ro et aux trois lignes ferroviaires qui composaient l'empire africain de Bolloré.

Selon certains observateurs, la décision de céder la branche logistique a coïncidé avec le départ en retraite de Vincent Bolloré.
Selon Yann Alix, le délégué général de la fondation havraise Sefacil, elle a correspondu à une période particulièrement favorable au plan financier. Autre raison de poids, le plus faible intérêt pour l'Afrique manifesté par Cyril Bolloré, le fils du patron historique du groupe, lui ayant succédé.

La concurrence exacerbée sur le continent avec la présence de groupes tels que DP World et TIL, l'opérateur portuaire filiale de MSC, a sans doute incité le groupe à vouloir s'éloigner des affaires africaines. Enfin, la condamnation par la justice togolaise de Vincent Bolloré à 12 millions d'euros d'amende en février 2024 pour corruption ne devrait pas avoir motivé le groupe à rester impliqué sur un continent.

Pour MSC, qui a engrangé, comme nombre de ses confrères de la ligne régulière, un trésor de guerre pendant la crise sanitaire avec la hausse de la demande et la flambée des taux de fret, l'acquisition de la filiale africaine de Bolloré permet de renforcer la présence du groupe sur un continent où il est déjà très impliqué.

En outre, l'opération constitue une opportunité de taille pour sa filiale Terminal Investment Limited (TIL). Le premier transporteur maritime mondial opère à ce jour une flotte de 709 porte-conteneurs, dont 406 en propriété.

Vincent Calabrèse

Vendredi 2 Décembre 2022



Lu 2459 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal