Fincantieri/STX France : des syndicats italiens critiquent Rome


Plusieurs syndicats italiens ont critiqué leur gouvernement concernant le rachat par Fincantieri des chantiers navals de Saint-Nazaire, estimant qu'il ne défendait pas comme il le devait le groupe italien face à la France.


© STX
© STX
Des syndicats italiens ont critiqué lundi 24 juillet Rome sur le dossier Fincantieri/STX France. Selon des informations publiées mercredi 26 juillet par "Le Figaro", on s'orienterait vers un partage à 50-50 du capital des chantiers navals de Saint-Nazaire entre Fincantieri et les actionnaires français alors que, selon l'accord négocié avec le précédent gouvernement français, le constructeur italien devait reprendre 48 % et l'investisseur italien Fondazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste environ 7 %.
Le gouvernement italien "s'est montré disponible à raboter les accords conclus entre deux pays, je me demande à quelle fin. Si l'exécutif veut défendre le sort d'un grand groupe industriel du pays qui peut se targuer de succès internationaux, il doit se battre afin que le contrôle de l'actionnariat tout comme la gestion des ex-Chantiers de l'Atlantique restent entre les mains de l'Italie", a affirmé le secrétaire général de l'UILM-Gênes, Antonio Apa. "Sur cela, le gouvernement ne peut faire machine arrière, c'est la ligne soutenue avec force par Giuseppe Bono (le PDG de Fincantieri) et les organisations syndicales", a-t-il ajouté.

Prétendre à la réciprocité

"La faiblesse montrée par le gouvernement italien pour contester l'initiative du président français Emmanuel Macron sur Fincantieri produit le pire résultat pour l'Italie : Fincantieri (...) risque de se retrouver avec une société à 50 %, avec un droit de veto des Français", a dénoncé pour sa part Fabrizio Potetti, responsable du FIOM-CGIL chez Fincantieri. Un revirement "à la faveur des Français" qui pose "divers problèmes", a souligné le syndicaliste, en demandant au gouvernement de "changer d'approche et de prétendre à la réciprocité dans les opérations à caractère européen".

"Fincantieri risque de se retrouver avec un droit de veto des Français"


Le 31 mai, Emmanuel Macron avait déclaré vouloir que l'accord sur STX France "soit revu" afin de "garantir la préservation des emplois" et la souveraineté de la France.
Le ministre français en charge du dossier, Bruno Le Maire, a assuré mercredi 19 juillet que Fincantieri était le "bienvenu" au capital de STX France. "Il n'y a pas de suspicion" vis-à-vis de Fincantieri, "il n'y a pas de rejet, au contraire", a-t-il dit, en espérant parvenir rapidement "à (s') entendre sur la définition (du) nouvel équilibre" avec les autorités italiennes. "Nous aurons dans cet actionnariat Naval Group, qui est donc l'ex-DCNS, nous aurons bien évidemment l'État, et nous aurons les salariés", a précisé Bruno Le Maire.
Interrogé lundi 24 juillet sur l'évolution du dossier et les réactions syndicales, Fincantieri s'est refusé à tout commentaire.

AFP

Mardi 25 Juillet 2017



Lu 716 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse