Fret SNCF : le personnel dénonce une communication "alambiquée"



Les syndicats redoutent un regroupement de Fret SNCF avec VFLI © SNCF Réseau Laurent Rothan
Les syndicats redoutent un regroupement de Fret SNCF avec VFLI © SNCF Réseau Laurent Rothan
Les élus au Comité d'établissement de Fret SNCF ont quitté la séance du 18 octobre pour protester contre la façon "alambiquée" de démentir un projet de filialisation, la direction ayant affirmé ne "pas s'interdire" cette option, selon des élus du personnel.
Lundi  16 octobre, la direction de la SNCF avait fermement démenti "tout projet de filialisation ou de privatisation pour 2018" affirmant également qu'il n'y avait "pas de projet de suppression de 3.000 emplois pour 2018".
Depuis quelques semaines, les rumeurs bruissent en interne sur une profonde restructuration de l'activité fret, en perte depuis de nombreuses années, et un risque d'accélération des suppressions de postes, le chiffre de 3.000 suppressions (sur 6.000 postes) étant évoqué.
Selon une source syndicale, des cadres ont notamment été informés d'"un plan stratégique dans les prochaines semaines" prévoyant "le regroupement de Fret SNCF avec VFLI", filiale privée de la SNCF dans le fret.
Devant les élus du Comité d'établissement (CE) réunis en assemblée plénière, le directeur de Fret SNCF, Jean-Marc Longequeue, a d'abord réaffirmé le contenu de cette déclaration, selon deux élus du personnel. Puis "il est sorti du bois" en évoquant "une étude lancée début septembre sur la bonne manière de recapitaliser Fret SNCF" et "dit qu'il ne fallait "pas s'interdire d'organiser une filialisation" en estimant qu'elle pourrait être une "opportunité" pour l'entreprise", ont rapporté Olivier Petit, secrétaire du CE, et Thierry Nardy, président de la commission économique. "Cette réponse alambiquée ne nous a pas rassurés", a commenté Olivier Petit.
Dans une motion commune, l'ensemble des élus du personnel ont dénoncé les "imprécisions" et "discours dissonants" de la direction et demandé à être "informés" des avancements de cette étude. Le CE appelle en outre, dans un communiqué, "l'État à jouer son rôle de stratège" et à organiser un "grand débat public" au premier trimestre 2018 sur l'avenir du fret.  
"Plus que jamais, le fret ferroviaire relève d'un intérêt général stratégique pour la France, répondant aux besoins de l'activité économique des entreprises, de l'environnement et de l'aménagement du territoire", écrit-il.

AFP

Jeudi 19 Octobre 2017



Lu 1050 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 11:07 Les trains corses, sous statut de droit privé €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse