Fret maritime : des atouts pour séduire le secteur pharmaceutique


En 2020, la crise du transport aérien a poussé des entreprises pharmaceutiques à s’intéresser de plus près au fret maritime. Des difficultés persistent cependant.


L'atelier maritime a été animé, notamment, par Alexandre Poncet (Kuehne+Nagel) © TIPS
L'atelier maritime a été animé, notamment, par Alexandre Poncet (Kuehne+Nagel) © TIPS
Comment pousser les industriels pharmaceutiques à passer par la mer ? Tel était l’enjeu de l’atelier maritime du TIPS, organisé par le Pharma Logistics Club, le 3 février. Les différents représentants lyonnais participant ont fait part des intérêts et difficultés de ce mode de transport pour le secteur pharmaceutique.
"Lors du premier confinement, nous avons utilisé le maritime en remplacement de l’aérien", relève Jérôme Brossette, représentant de l’entreprise Biomérieux. Dans un secteur pas nécessairement "sain" du fait des conflits sociaux de début d’année, l’entreprise a été confrontée aux mêmes difficultés que ses consœurs. La qualité et le contrôle du conteneur réfrigéré (reefer) ont été au cœur des préoccupations. "Nous allons mettre dix-huit mois à récupérer un produit perdu", constate Sébastien Ordronneau, en charge de la logistique du laboratoire Ipsen. Pour éviter cette situation, un bon conteneur est indispensable. Ipsen se dit prêt à utiliser des conteneurs vieux de plus de cinq ans pour le transport, à condition que ceux-ci soient contrôlés en amont.

Un enjeu : la traçabilité

"Il y a eu des avancées depuis plusieurs années, constate James Thillet, qui suit ces questions pour Sanofi. Néanmoins, il n’y a toujours pas de standardisation au niveau de la transmission des courbes de températures". La question des conteneurs intelligents (smart containers) est ainsi centrale pour sécuriser le mode maritime. Température, humidité… Le produit doit être suivi. En réponse, Alexandre De Watteville, pour Maersk, a présenté la plateforme et le dispositif mis en place par l’armateur pour contrôler le conteneur tout au long de son parcours. "Chaque laboratoire peut choisir le degré d’information désiré sur chaque potentiel incident", note-t-il.
Quatre à dix fois moins cher, plus écologique… le fret maritime a des atouts à faire valoir face à l’aérien. Pour cela, un travail doit être fait sur les volumes, souvent trop faibles pour du conteneur. "Nous sommes dans une activité avec une grande variabilité", constate également James Thillet. Un élément qui rend difficile une continuité de l’offre. Pour cela, l’organisation dans les ports de lieux d’entreposages adaptés aux produits pharmaceutiques est essentielle. Pour avancer sur ces questions, le tout sera pour Alexandre Poncet, de Kuehne+Nagel, de continuer à "échanger" sur ces besoins.

Pierre Lemerle

Vendredi 5 Février 2021



Lu 917 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal