L'activité des ports algériens prend une nouvelle tournure


Les ports algériens gérés par le groupe Serport ont achevé l'année 2018 sur une activité de 118 millions de tonnes. Malgré un léger recul des hydrocarbures, le trafic a affiché une augmentation de 2 % par rapport à 2017, dont 74 Mt à l'export.


© Port d’Alger
© Port d’Alger
En Algérie, pour les ports placés sous la gestion du groupe Serport, malgré un repli de 3 % des hydrocarbures, le trafic global a marqué une légère hausse en 2018. Cette croissance de 2 % lui a permis d'atteindre 118 Mt.
Malgré leur recul, les hydrocarbures sont restés une part prépondérante du trafic national. Ils se sont élevés à 75 Mt, contre 77,4 Mt en 2017. À eux seuls Arzew a généré 42 Mt, Skikda 19 Mt et Béjaïa 9 Mt.
En revanche, selon la direction de l'entreprise portuaire, l'activité dite "hors hydrocarbures" (à savoir les autres filières) a enregistré une croissance de 13 %. Elle a gagné 4 Mt en un an pour atteindre 39 Mt.
À l'export, l'administration portuaire indique toutefois que tous les volumes situés dans cette catégorie ont enregistré une progression de l'ordre de 40 %. Ils sont en effet passés de 8 Mt en 2017 à 11,4 Mt en 2018. Une croissance due à "l'accompagnement des pouvoirs publics visant à en assurer la promotion", souligne-t-elle.
Autres mesures ayant contribué à la hausse des exportations de marchandises situées dans les autres filières, "la réduction de 50 % accordée par les ports, la mise en place d'un couloir vert, la priorité aux exportateurs, et la création de zones d'exportation équipées de prises électriques destinées aux conteneurs frigorifiques", explique Serport.

"Mesures d'accompagnement à l'export"


Pour leur part, les importations dans les ports algériens ont représenté 44 Mt en 2018. Selon l'entreprise, elles ont progressé de 4 % par rapport à 2017, année où elles avaient atteint la barre de 42 Mt.
À lui seul, import-export confondus, le conteneur a marqué une croissance de 8 % en un an, passant de 1,8 à 2 millions d'EVP.
Le groupe Serport souligne que le port de Béjaïa dispose également d'une plateforme logistique à proximité. Du nom de Bordj Bou Arreridj et d'une superficie de 80 hectares, elle est dotée d'une connexion ferroviaire. Elle a pour mission d'assurer la logistique 4PL et le transport multimodal des marchandises transitant par Béjaïa. Le port de Skikda est pour sa part connecté à une plateforme de 50 hectares.
Quant au trafic passagers national, trois ports algériens portent l'essentiel de son activité : Alger, à hauteur d'un million de passagers et de 500.000 véhicules par an, Béjaïa, pour un volume d'activité identique, et Annaba, à hauteur de 500.000 passagers et 250.000 véhicules.

Investissements dans les infrastructures portuaires nationales

En matière d'investissements, l'entreprise portuaire réalise des travaux d'extension du terminal à conteneurs d'Oran, portant sa capacité à 2 millions d'EVP. Ils devraient être achevés en juin 2019. La construction d'un terminal à conteneurs à Djen-Djen (2 M EVP) devrait être terminée en février 2020, et l'extension du terminal d'Alger (1 M EVP) devrait l'être en octobre 2020.
Le groupe réalise en outre un terminal minéralier à Arzew et un autre à Annaba, destiné à l'export du phosphate.
Il indique avoir également procédé à l'acquisition d'un chariot élévateur et d'outillage de bord à quai, dont une grue mobile télescopique automotrice.
Pour le secteur passagers, le gestionnaire des ports algériens table sur un essor de l'activité avec "la réception de la nouvelle gare maritime de Béjaïa ainsi que le développement et l’extension de la gare d’Alger". La nouvelle gare maritime d'Annaba, elle, est en cours de réalisation.

Vincent Calabrèse

Mardi 25 Juin 2019



Lu 624 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy