L'augmentation des carnets de commandes pèse sur la reprise


Le carnet de commandes des armateurs de ligne régulière a dépassé en quelques mois les 3,6 millions d'EVP pour atteindre le pic de 3,67 M EVP, représentant 21,5 % de la flotte actuelle. Selon le courtier parisien Alphaliner, de nouvelles commandes sont venues ajouter au cours du seul troisième trimestre pas moins de 600.000 EVP à la capacité totale représentée par le carnet de commandes initial. Si la demande reprend, elle risque d'être noyée dans l'offre pléthorique.


© Port of Hamburg
© Port of Hamburg
Les nouvelles commandes passées par les armateurs mondiaux sont portées par des navires de très grande taille. Alphaliner rappelle celles passées par UASC avec ses cinq porte-conteneurs de 18.000 EVP et les cinq autres unités de 14.000 EVP commandées auprès du coréen Hyundai Heavy Industries (HHI). Il souligne également les six navires de 18.000 de MSC commandés auprès de Daewoo sous le régime d'un affrètement coque nue avec les banquiers chinois Bank of Communications Leasing et Minsheng Leasing.
Quant au groupe CMA CGM, il s'est également tourné vers des partenaires chinois (Jiangnan Changxing et Shanghai Waigaoqiao) pour financer l'acquisition de ses trois unités de 16.000 EVP (le "Marco Polo", l'"Alexander von Humboldt" et le "Jules Verne"). Enfin, le hong-kongais Seaspan a, quant à lui, signé un contrat portant sur dix porte-conteneurs de 14.000 EVP en deux commandes distinctes auprès de HHI et CSBC dans le cadre d'un affrètement à long terme avec l'armateur taïwanais Yang Ming.

"2,3 % de la flotte inoccupée"


C'est le programme des 18.000 EVP (les classes "EEE") de Maersk Line lancé en 2011 qui est à l'origine de cette vague globale de nouvelles commandes, estime le courtier parisien. Tous les regards du monde du shipping s'étaient alors tournés vers l'armateur danois à l'époque de la signature du contrat de construction de ces géants des mers.
Bien que représentant 21,5 % de la flotte actuelle, le nombre de navires en commande reste relativement bas comparé à des niveaux historiques, estime Alphaliner. Il ajoute que les contrats signés récemment viendront peser encore sur la surcapacité chronique qui sévit dans le secteur et auront également un impact sur les navires de plus faible capacité.
D'ailleurs, la capacité inoccupée se situe aujourd'hui à 400.000 EVP, représentant 2,3 % de la flotte. Elle devrait dépasser la barre des 600.000 EVP d'ici la fin de l'année. Le cabinet de consultants estime que la catégorie des unités situées entre 3.500 et 5.100 EVP devrait subir le contrecoup de cette croissance du taux de navires mis à l'ancre.

La taille moyenne des navires en hausse de 32 %

Vu que le gigantisme est un des éléments-clés de la stratégie armatoriale visant à réduire les frais d'exploitation, la taille moyenne des porte-conteneurs en exploitation a considérablement augmenté ces cinq dernières années. Elle a progressé de 32 %, passant de 2.600 EVP en 2008 à 3.430 EVP aujourd'hui.
Quant aux principaux opérateurs du secteur, le phénomène n'a jamais été aussi accentué. La taille moyenne des navires est passée de 3.200 EVP à 4.360 EVP chez les 21 premiers armateurs mondiaux. Pour les tout premiers opérateurs mondiaux, les experts s'attendent à ce que la tendance se poursuive dans les trois années qui viennent avec de nouvelles commandes de très grands porte-conteneurs (ULCS).
Reste à savoir si la demande va repartir ou si elle restera atone sur les principaux axes sur lesquels ces géants des mers sont déployés.

Vincent Calabrèse

Mardi 10 Septembre 2013



Lu 207 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 12:09 Rotterdam remporte l'ESPO Award 2018


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy