La Méridionale se lance sur le Maroc au départ de Marseille


La Méridionale s’apprête à lancer une ligne régulière ropax entre Marseille et Tanger. Annoncée pour fin octobre début novembre, elle proposera trois rotations par semaine. Cette diversification ouvre de nouvelles perspectives à la filiale maritime du groupe Stef, confrontée à un manque de visibilité sur son marché corse historique.


Le "Pelagos" assurera la liaison Marseille-Tanger de La Méridionale © Éric Houri
Le "Pelagos" assurera la liaison Marseille-Tanger de La Méridionale © Éric Houri
Longtemps espérée, la première liaison en roulier devrait être finalement lancée par La Méridionale. La compagnie marseillaise possède quatre navires aujourd’hui : le "Kalliste" et le "Piana", alignés sur la Corse, le "Girolata" dont la charte-partie avec GNV s’achève mi-octobre et le "Pelagos" (ex-"Liverpool Seaways") acquis pour 30,6 M EUR auprès de DFDS et entré en flotte en mai dernier. "Après études de marché, nous avons décidé de positionner le "Girolata" et le "Pelagos" sur une nouvelle ligne ropax entre Marseille et Tanger avec une fréquence de trois rotations par semaine", confie Stanislas Lemor, président-directeur général de Stef, la maison-mère de la compagnie.
Le lancement d'un telle liaison est périlleux. CMA CGM avait tenté l'aventure en octobre 2017, avant de suspendre son service trois mois plus tard, faute de trafic. La liaison, exclusivement réservée au fret, n'avait pas été suivie à l'époque par les transporteurs routiers.

"Une alternative pertinente et sûre au trajet routier via Algésiras"


Sans report du contrat d'affrètement du "Girolata" avec GNV, ce service débuterait fin octobre ou début novembre. "Entre Marseille et Tanger, il n’existe pas de ligne ropax. La traversée de 36 heures et la fréquence élevée proposée constituent une alternative pertinente et sûre au trajet 100 % routier via Algésiras pour les chargeurs et les transporteurs routiers. Nos études montrent qu’il existe un marché passagers, notamment l’été, et fret à l’import comme à l’export". La ligne serait à l'équilibre dès 2021 avec un objectif de parts de marché sur les flux Grand Sud de la France-Tanger de l’ordre de 5 % dans le fret et de 2 % dans le passager.

Une année très difficile

En difficultés sur sa desserte historique de la Corse, La Méridionale est à la recherche d'un second souffle. Lors de la présentation de ses résultats annuels 2019 en mars dernier, Stef avait prévenu que 2020 serait "difficile et complexe" pour sa filiale maritime. Le bilan semestriel commenté par Stanislas Lemor le 4 septembre a confirmé ces craintes.
Pour le patron du groupe Stef, "La Méridionale a cumulé les effets négatifs : mouvement social d’une vingtaine de jours en janvier, réduction du périmètre d’activités sur Propriano et Porto-Vecchio, baisse des fréquences imposée pendant le confinement et suspension de mars à juin de la charte de frètement du "Girolata" par GNV en raison de la crise sanitaire". À 23 millions d’euros (M EUR), le chiffre d’affaires semestriel de la compagnie s'est contracté de 56 %. Le nombre de voyages opérés a baissé de 57 %, le trafic passagers a chuté de 72 % et le fret a perdu 80 % de ses volumes. Quant à son résultat opérationnel, il est passé d’un bénéfice d’un million d’euros à une perte de 16 M EUR.

Érick Demangeon

Mercredi 9 Septembre 2020



Lu 3732 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 16:08 L'État au secours des armateurs sinistrés


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal