La SNCF propose de créer une nouvelle entreprise publique pour les gares



© SNCF
© SNCF
Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a déclaré jeudi 9 novembre que la création d'une "société publique des gares" serait "la solution la plus raisonnable" en prévision de l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs. Les 3.000 gares françaises sont actuellement gérées par Gares & Connexions, une branche de SNCF Mobilités, l'actuel monopole public des trains de voyageurs (TGV, TER, Intercités), mais "ce n'est pas possible avec l'ouverture à la concurrence", a rappelé Guillaume Pepy, lors d'une audition devant la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale. "Il y aurait conflit d'intérêt potentiel", a expliqué Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau, gestionnaire public du réseau ferré. Le gendarme du rail, l'Arafer, avait en effet pointé en juillet 2016 des "risques d'atteinte à la concurrence" et considéré que "le maintien de la situation actuelle n'est pas envisageable". Pour garantir "une indépendance réelle du gestionnaire des gares", le régulateur a préconisé la création d'une filiale de SNCF Réseau, tandis qu'un rapport parlementaire a estimé en novembre qu'un transfert pur et simple au gestionnaire du réseau serait "une configuration idéale". Les dirigeants de la SNCF ne sont toutefois pas favorables à ce rattachement. "Les gares, c'est à la fois du béton et des clients. Les mettre du côté de l'infrastructure risque de passer sous silence la dimension client", a justifié Guillaume Pepy. "Notre sentiment, c'est que la solution la plus raisonnable est celle qui existe dans beaucoup de pays : il faut faire une société publique des gares", a-t-il ajouté. Pour Patrick Jeantet, l'avenir de Gares & Connexion se limite à deux options, "soit faire un troisième Epic (établissement public industriel et commercial, comme Mobilités et Réseau, NDLR), soit le mettre dans Réseau".
Le second scénario "a cet inconvénient qu'on aurait deux stratégies en parallèle à développer", a estimé le patron de Réseau, précisant que sa priorité est "la rénovation et la modernisation" des voies ferrées, alors que Gares & Connexions fait "un métier différent".

AFP

Vendredi 10 Novembre 2017



Lu 749 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 11:07 Les trains corses, sous statut de droit privé €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse