La fusion entre les trois armateurs japonais mise à mal par la Federal Maritime Commission


La Federal Maritime Commission n'a pas donné son accord au projet de fusion prévu entre les trois armateurs japonais. Pour la commission américaine, il n'est pas raisonnable que NYK, "K" Line et Mol puissent partager des informations un an avant la création de la future entité commune nippone.


Avec l'escale du "Mol Triump", l'armateur japonais Mitsui OSK Line fera découvrir le plus grand porte-conteneurs du monde le 21 mai au Havre © Mol
Avec l'escale du "Mol Triump", l'armateur japonais Mitsui OSK Line fera découvrir le plus grand porte-conteneurs du monde le 21 mai au Havre © Mol
Bien que membres de la nouvelle THE Alliance, Nippon Yusen Kaisha (NYK), Kawasaki Kisen Kaisha Line ("K" Line) et Mitsui OSK Line (Mol) viennent de recevoir une bien mauvaise nouvelle des États-Unis en se voyant accorder une fin de non-recevoir envers leur projet de fusion signé le 31 octobre 2016. L'entité commune japonaise regroupant les trois armateurs nippons qui devait être créée en mai 2018 ne verra donc pas le jour avec le camouflet reçu de la part de la Federal Maritime Commission (FMC). La commission américaine (créée en 1961) n'a pas jugé opportun de laisser les trois principaux opérateurs de l'archipel nippon échanger des informations commerciales un an avant l'émergence du futur leader japonais du conteneur.
NYK, "K" Line et Mol avaient déposé leur dossier à Washington auprès de l'autorité régulatrice le 24 mars dernier. Ils avaient réclamé la permission d'échanger librement des informations dans l'objectif de pouvoir créer une nouvelle entité conformément à l'accord signé en octobre 2016 au Japon.

Des marges opérationnelles négatives

Le capital de la future joint-venture japonaise aurait été composé à hauteur de 31 % par "K" Line, de 38 % par NYK et de 31 % par Mol. Elle aurait déployé sur le marché une flotte représentant une capacité de 1,5 million d'EVP. Les trois armateurs nippons avaient pris cette décision afin de trouver une solution durable aux pertes qu'ils enregistrent et de conserver une place. Selon Alphaliner, leur chiffre d'affaires respectif a de nouveau baissé ces derniers mois en dépit de la remontée globale des taux de fret. Le consultant parisien a constaté que "K" Line a enregistré une marge opérationnelle négative de 5,5 % au dernier trimestre de l'année en ayant transporté 787.000 EVP, pendant que Mol a lui aussi obtenu une marge opérationnelle négative de 3,9 % pour un chargement de 1,1 million EVP. Quant à NYK, sa marge opérationnelle négative s'est élevée à 0,39 % mais le nombre d'EVP transporté n'a pas été dévoilé.
Les trois armateurs japonais font partie de THE Alliance, aux côtés de l'allemand Hapag-Lloyd (en passe de fusionner avec UASC) et du taïwanais Yang Ming.

"Washington refuse aux trois armateurs de pouvoir échanger des informations un an avant l'émergence du leader japonais"


Au Top 100 mondial des grands opérateurs, Alphaliner place aujourd'hui NYK en 8e position avec une capacité de 605.000 EVP. Il exploite à ce jour plus de 100 navires (dont 45 porte-conteneurs en propriété). Avec une capacité de 516.000 EVP, Mol se situe à la 11e place. Il exploite une flotte de 79 porte-conteneurs (dont 23 en propre). Quant à "K" Line, il est situé au 15e rang, avec une offre de transport de 368.000 EVP répartie sur 63 porte-conteneurs, dont 12 sont en propriété.

Vincent Calabrèse

Jeudi 4 Mai 2017



Lu 1246 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse