La piraterie à son plus bas niveau en près de trente ans


La piraterie maritime mondiale a atteint au cours des neuf premiers mois son plus bas niveau en vingt-sept ans. Le nombre d'accidents et de vols à main armés liés à la piraterie représente le chiffre le plus faible depuis 1994, indique le Bureau maritime international dans son dernier rapport.


© Eunavfor
© Eunavfor
Au cours des trois premiers trimestres de l'année, le nombre d'attaques de navires et de vols à main armés commis par des pirates ont frôlé la centaine. Mais, ce chiffre, qui s'est élevé à 97, selon la dernière étude publiée par le Bureau maritime international (BMI), représente en réalité le plus bas depuis 1994.

Le même document indique que le nombre d'actes de piraterie ont diminué de 35 par rapport à la même période de 2020, puisqu'ils avaient été répertoriés l'an dernier au nombre de 132. Le chiffre de 97, estimé durant les trois premiers trimestres de l'année 2021, englobe 85 navires abordés, neuf tentatives d'attaques, deux navires ayant reçu des coups de feu et un autre ayant été détourné de son itinéraire initial. Pendant la même période, 51 membres d'équipage ont été enlevés, huit ont été pris en otage, cinq menacés, trois blessés, deux agressés et un autre qui, lui, a été tué.

Les attaques en forte baisse dans le golfe de Guinée

Selon le BMI, le golfe de Guinée, qui reste le plus gros foyer mondial de la piraterie maritime, connaît lui aussi un recul du nombre d'attaques. Sur trois trimestres, il est passé en un an de 46 actes à 28.

Élément qui a attiré l'attention des auteurs de l'étude, toutes les attaques se sont produites au cours du troisième trimestre sur des navires situés au mouillage dans des ports alors qu'elles avaient eu lieu un an avant au large des côtés. Ces attaques, correspondant pour la plupart à des enlèvements de marins, avaient été commises à une distance moyenne située entre 100 et 200 miles nautiques de la côte.

"Golfe de Guinée : les premiers fruits de la coalition internationale"


Toujours dans le golfe de Guinée, si l'on a enregistré pendant la période une diminution du nombre d'enlèvements de marins, on a toutefois comptabilisé deux navires s'étant fait tirer dessus et 51 marins enlevés, deux navigants pris en otage, deux autres blessés et un mort.

Selon l'institution, un navire de ravitaillement offshore, qui se trouvait au mouillage dans le port gabonais d'Owendo, a été attaqué le 5 septembre par des bandits armés. Des coups de feu ont été tirés et deux membres d'équipages, grièvement blessés, ont dû être hospitalisés. Un troisième marin, probablement kidnappé, est porté disparu pendant l'événement.

Remontée dans le détroit de Singapour

À l'initiative du Bimco, l'association maritime mondiale, de nombreux armateurs ont signé dans le courant de l'année la formation d'une coalition visant à renforcer les moyens de lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée. Il semble que les efforts aient commencé à se faire sentir à l'issue du troisième trimestre.

En Asie du Sud-Est, vingt incidents ont été répertoriés dans le détroit de Singapour au cours des. premiers trimestres de l'année. Ce chiffre représente le plus haut en vingt ans, selon le BMI. "Les vols sont classés opportunistes et de faible amplitude. Leurs auteurs continuent de présenter un risque direct pour les gens de mer et les navires en service", explique l'étude.

Huit incidents ont été enregistrés pendant les trois premiers trimestres de l'année à bord de porte-conteneurs alors qu'ils se trouvaient à l'ancre dans le port de Manila Bay, aux Philippines. En Amérique latine, le port de Callao, au Pérou, reste concerné par la piraterie. On y a enregistré une quinzaine d'actes au cours des neuf premiers mois de l'année en cours, un record depuis 1991.

Vincent Calabrèse

Vendredi 29 Octobre 2021



Lu 1619 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal