La santé en Auvergne-Rhône-Alpes, un secteur porteur pour Haropa


Avec la filière santé, mais aussi la chimie et les machines et produits d’équipements, Haropa se veut LE port de la région Auvergne-Rhône-Alpes.


© Éric Houri
© Éric Houri
Le 21 novembre, Haropa participait au salon Transport international pharma séminaire (Tips) qui se déroulait à Lyon. La thématique de 2018 était "l'intégrité et la conservation des données en transport international des produits de santé". Ce rendez-vous fut donc l’occasion pour les ports de l’axe Seine (Le Havre, Rouen et Paris) de rappeler leurs atouts dans cette filière, fleuron de la région Auvergne-Rhône-Alpes : "Nous proposons des liaisons ferroviaires régulières, un transit-time compétitif, le nouveau système informatique S)One plus ouvert aux importateurs et exportateurs, une offre reefer adaptée, des facilités douanières", résume Nathalie Wagner, responsable Marketing de Haropa.
Le transport maritime séduit de plus en plus l’industrie pharmaceutique et le port du Havre a affiché au premier semestre 2018 une croissance de 18 % dans ce secteur, essentiellement à l’export. Le transport des produits de santé a progressé au Havre de 25 % en conteneur dry et de 13 % en reefer.

"Un tiers des flux lyonnais transite par Haropa"

En dehors de la filière Santé, les deux autres principales activités de la région, la chimie et les machines et produits d’équipements "correspondent aux filières sur lesquelles Haropa représente une ensemble portuaire expérimenté et propose des services à forte valeur ajoutée", insiste Nathalie Wagner. Auvergne-Rhône-Alpes, la deuxième région française et la quatrième de l'Union européenne en termes de PIB, est donc "essentielle pour nous : un tiers des flux lyonnais transite par Haropa, ce qui représente environ 10 % de notre trafic global".
Par ailleurs, le port du Havre, relié à plus de 600 ports dans le monde et offrant plus de 3.000 offres commerciales hebdomadaires, a fait la promotion de son attractivité économique via son offre maritime conteneurs : "Elle est parfaitement adaptée à l’économie de la région qui échange principalement avec la Chine, les États-Unis et l’Allemagne". La Chine représente 34 % du trafic du port du Havre et l’Amérique du Nord 14 %.  Et ce, avec des transit-time compétitifs, tels que 27 jours pour Shanghai et huit pour New York. Le port normand ne manque pas non plus d’insister sur ses "connexions ferroviaires qui légitiment le choix du Havre" : assurées par les opérateurs traditionnels, le groupe Charles André (Greenmodal), Naviland Cargo et Ferrovergne, huit connexions hebdomadaires relient Le Havre et Lyon et trois Le Havre et Chalon-sur-Saône et Clermont-Ferrand. Ces connexions ferroviaires assurent "un transit-time fer excellent, ces destinations bénéficiant de délais A pour B, contrairement à Anvers et Rotterdam, qui sont en jour A et D, voire E et F et connaissent de gros problèmes de congestion", souligne Nathalie Wagner. Et de rappeler que la plupart des transitaires, logisticiens, commissionnaires de transport implantés en Auvergne-Rhône-Alpes, tels que Clasquin, Ziegler, Dimotrans, Fatton ou encore Panalpina, sont bien présents sur le territoire havrais.
Enfin, pour le port du Havre, la plateforme multimodale qui "monte en puissance est un accélérateur de transit-time : il faut 2,4 jours à un conteneur pour sortir du port contre quatre jours par camion". Autant d’atouts que le port normand, où se sont positionnées les trois plus grosses alliances maritimes, ne manquera pas d’exposer en mars 2019 : le prochain business event est prévu à Lyon avec les professionnels de la région.

Natalie Castetz

Mardi 27 Novembre 2018



Lu 879 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy