La tendance euphorique de 2017 est retombée au premier semestre


Constatant que la croissance n'est pas exceptionnelle au cours des premiers mois de l'année 2018 et que le prix des soutes s'est envolé, Paul Tourret, le directeur de l'Isemar, souligne que la tendance euphorique de 2017 est déjà retombée.


© CMA CGM
© CMA CGM
Dans la ligne régulière, Paul Tourret, le directeur de l'Isemar (Institut supérieur d'économie maritime), indique que les acteurs du secteur se sont trouvés surpris cette année par la faiblesse de l'évolution de la conjoncture. "La tendance euphorique est retombée un peu cette année, constate-t-il. L'industrie de la ligne régulière ne vit plus sur le même cycle", ajoute-t-il.
Selon le dirigeant de l'institut nazairien, la progression pendant les cinq premiers mois de l'année s'est élevée sur l'axe Extrême-Orient/Europe à 0,6 %, alors qu'elle s'était chiffrée à 4,9 % en 2017 et à 3,6 % en 2016.
Adossant son analyse sur les chiffres de Global Port Tracker, publiés par Hackett Associates et par l'Institute of Shipping Economics and Logistics, il indique que "les volumes conteneurisés dans le Nord Europe étaient plutôt corrects en juin". Et d'expliquer : "Pour l'année 2018, les importations totales en Europe devraient augmenter de 5,7 %". Une hausse portée, selon lui, "par leur progression de 3,5 % en Europe du Nord et par l'augmentation attendue de 5,7 % en région méditerranéenne et en mer Noire". Quant aux exportations, les flux devraient augmenter de 5,7 % en Europe du Nord et enregistrer une hausse de 4,5 % en Méditerranée et en mer Noire.

Le CCFI n'a pas décollé

En matière de taux de fret, le directeur de l'institut nazairien estime que la croissance n'a pas été exceptionnelle au cours des premiers mois de l'année. Pour preuve, le China Containerized Freight Index (CCFI) n'a pas décollé.
Rappelant la hausse du prix du fuel (IFO380) au cours de l'hiver, qui est passé de 350 à 450 dollars la tonne, il souligne que les armateurs ont augmenté leurs surcharges combustibles (BAF) de plus de 100 dollars par 40 pieds.

"Vracs : la demande reste également pilotée par la Chine"


Dans le secteur de la construction navale, l'expert juge que l'année en cours constitue la fin du cycle de livraison des navires de 20.000 EVP. Car selon lui, "il existe beaucoup trop d'interrogations sur le marché" du côté des armateurs. Et de citer les chiffres de croissance de la flotte mondiale du consultant parisien Alphaliner qui ont été révisés à la baisse en cours d'année, passant de 5,8 à 4,5 %.
Évoquant le dossier de la reprise d'OOCL par China Cosco, le directeur de l'Isemar indique que les inquiétudes ne viennent pas d'Europe mais d'Amérique du Nord. L'armateur chinois doit en effet céder les terminaux californiens de Long Beach pour remplir les conditions imposées par l'autorité américaine de la concurrence.
Dans les vracs, la croissance s'est élevée au cours des premiers mois de l'année à 2,7 % contre 3,9 % en 2017, selon Clarkson. "Une progression lente", estime Paul Tourret, soulignant que dans la sidérurgie et le charbon, notamment, la demande reste pilotée par la Chine. Un pays qui va traverser les perturbations commerciales imposées par l'administration Trump.
L'année 2018 devrait être, selon lui, correcte mais moins bonne que 2017, qui avait été exceptionnelle. Il rappelle "la présence de tensions commerciales en Europe".

Vincent Calabrèse

Mardi 17 Juillet 2018



Lu 1082 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy