Le CE de la SNCM placé sous le signe de l'inquiétude syndicale


Une réunion du comité d'entreprise de la SNCM s'est déroulée le 25 juin à Marseille, au cours de laquelle la direction devait présenter le "plan de sauvetage" de la compagnie à des syndicats partagés entre la satisfaction d'avoir enfin une ébauche de plan industriel et l'inquiétude face à un futur actionnaire, Veolia Environnement, à qui ils ne font aucune confiance.


© Franck André
© Franck André
La tension était à son comble du côté des syndicats de la SNCM à l'occasion du CE du 25 juin à Marseille. Ce plan "est une évolution indéniable (...) il y a de bons côtés et de mauvais côtés", estimait déjà trois jours avant Camille Abboche, secrétaire général adjoint de la CFTC marins, au lendemain du conseil de surveillance qui a validé le plan industriel, dit "de sauvetage".
Le projet prévoit la suppression de 500 postes dont 415 dès l'an prochain (sur un effectif de 2.595 personnes). Environ 160 départs volontaires doivent intervenir parmi le personnel à quai et 34 parmi le personnel navigant, plus 221 CDD non renouvelés parmi les navigants. Il y aura 100 autres départs volontaires entre 2017 et 2019.

"La fin d'une période sans projet industriel"

Le plan pose cependant les bases du renouvellement des navires, dont deux en 2016 et 2017 et deux en 2018, "en fonction de l'évolution des résultats", selon le PDG Marc Dufour. La flotte devrait être ramenée à huit navires en 2014 contre neuf actuellement. Le projet se situerait ainsi à mi-chemin entre les hypothèses extrêmes évoquées ces derniers mois. En avril, la possibilité d'un renouvellement rapide de la flotte avec quatre nouveaux navires avait été proposée. Début juin, une autre version, inacceptable pour les syndicats, envisageait la vente rapide de deux bateaux et la baisse de 35 à 15 % de la part de marché dans les traversées en Méditerranée.
Les partenaires sociaux considèrent donc que le plan est une avancée appréciable qui met fin à une période de près d'un an sans projet industriel.
"Cette avancée, il faut la concrétiser", juge cependant Camille Abboche, qui pointe les incertitudes : quid notamment du financement du renouvellement de la flotte et de l'aspect social du plan ? Le conseil de surveillance du 20 juin n'a pas abordé ces questions, qui étaient au menu de la réunion du CE entamée lundi 24 juin.

Victime collatérale

Se trouve également au menu du CE le point de préoccupation majeur des syndicats : la modification de l'actionnariat. Aujourd'hui détenue à 66 % par Veolia Transdev, une co-entreprise partagée à égalité entre Veolia Environnement et la Caisse des dépôts (CDC), la SNCM doit, au 30 juin, passer sous le contrôle du seul Veolia, qui récupèrerait ainsi ces 66 %.
Ce transfert de la SNCM, compagnie structurellement déficitaire, est une condition sine qua non pour pouvoir basculer le reste de Veolia Transdev à la CDC. Les syndicats craignent que la SNCM ne soit qu'une "victime collatérale" de cet accord, crucial pour Veolia car il lui permettrait de se délester de près de 2 milliards d'euros de dettes.

AFP

Lundi 24 Juin 2013



Lu 583 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy