Le socle d’un nouveau quartier monégasque construit dans le port de Marseille


Le port de Marseille accueille durant deux ans le chantier mené par Bouygues travaux publics pour construire les caissons de béton armé qui assureront la ceinture de protection du nouveau quartier de Monaco, bâti sur la mer.


© Bouygues
© Bouygues
Dans les bassins Est du port de Marseille, Bouygues travaux publics démarre l’installation d’une véritable usine qui bâtira dès septembre 2017 la ceinture de béton armé nécessaire au projet d’extension de Monaco sur la mer. C’est une première en France et la présidente du directoire du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), Christine Cabau-Woehrel, en vise d’autres : "La mise à disposition de nos infrastructures est au cœur de notre métier, c’est une solution à laquelle nous aurons de plus en plus recours". Un chantier qui "valorise l’écosystème portuaire, insiste-t-elle. Sur un seul site, le port concentre les services et acteurs nécessaires".

Acheminement par Saipem

Dans le secteur de la forme 10, une zone de préfabrication et un espace de travail de 10.000 m2 permettront de réaliser le ferraillage et le montage des coffrages des caissons. Med Europe Terminal et Marseille manutention ont été choisies pour assurer l’assistance pour le déchargement des livraisons d’armature. Profitant du tirant d’eau, un "caissonnier" flottant de 56 mètres de long, 50 mètres de large et 27 mètres de haut sera également basé sur la digue du large, au poste 123. Cette structure de 4.000 tonnes, fabriquée à Gdynia, sera remorquée par une barge semi-submersible depuis la Pologne et livrée à Marseille au début du mois d’août. Elle sera utilisée pour construire un par un les 18 caissons qui constitueront la ceinture de béton monégasque. Une fois construit, chaque caisson sera mis en flottaison et remorqué jusqu’au poste où seront réalisés les poteaux de béton qui sertiront l’ouvrage. Puis une phase de stockage est prévue dans le bassin Léon-Gouret avant le remorquage maritime vers Monaco. C’est Boluda qui assurera les remorquages dans l’enceinte du port. L’acheminement des caissons de Marseille à Monaco, qui sera réalisé en plusieurs phases à partir de mars 2018, sera opéré par Saipem. Deux à trois jours de transport sont prévus pour chaque convoi.
Dans cette phase, ce gros chantier avalera deux à trois toupies de béton par heure, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept pendant près de deux ans. Bouygues travaux publics aura notamment recours aux centrales à béton du groupement Lafarge-Cemex. Lafarge installe d’ailleurs sa propre centrale près du hangar 14, à environ 3 km du chantier. Mais les carrières Lafarge de l’Estaque, du Beausset comme le ciment des usines de Port-la-Nouvelle ou de la Malle, à Marseille, seront également sollicitées, soit une vingtaine de rotations de camions prévues chaque jour. La gestion des déchets sera également réalisée sur le port.
Le chantier monégasque nécessite en outre d’importants volumes de matériaux de carrière pour le remblai, la réalisation du talus et le ballastage des caissons. Deux phases de mise en œuvre sont prévues : de septembre 2017 à mars 2018, 1,56 million de tonnes de matériaux seront extraites de la carrière Jean Lefebvre Méditerranée, à Châteauneuf-les-Martigues, puis chargées sur le quai de Carfos par Jan de Nul, à raison de 30.000 tonnes transportées par trajet.

“Ce chantier constitue une première en France”


Pour la phase 2, entre avril 2018 et août 2019, c’est le port de Brégaillon, à La Seyne-sur-Mer, qui prend le relais : 900.000 tonnes de matériaux seront extraites de la carrière de Someca, au Revest et transportées à Monaco. Jan de Nul et Saipem assureront ces trajets.  
Ce chantier constitue "une première en France", selon le président du conseil d’administration de Bouygues travaux publics, Philippe Bonnave, qui indique avoir préféré Marseille, notamment à ses concurrents étrangers de Gênes et Barcelone.
Bouygues Travaux public occupera 22.000 m2 de terre-plein et 79.600 m2 de plan d’eau du GPMM pendant deux ans. L’infrastructure bâtie sur le port participera à la réalisation l’éco-quartier de l’Anse du Portier, qui agrandira la Principauté de 6 hectares : 60.000 m2 de surfaces vendables, essentiellement des logements de très grand luxe et des commerces, seront bâtis aux côtés d’équipements publics. La livraison est prévue en 2025. Bouygues travaux publics a été retenu par les autorités monégasques au sein du groupement SAM, pour la prise en charge globale du projet, de sa conception à sa réalisation. Le groupe le finance intégralement et se rémunère sur la vente des surfaces immobilières créées.

Caroline Garcia

Mardi 18 Avril 2017



Lu 900 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse