Ligne régulière : répit provisoire pour les taux de fret


Le conflit en Ukraine et la résurgence du Covid-19 en Chine continuent de secouer le transport maritime international. Dans la ligne régulière, la forte hausse des taux de fret semble actuellement enrayée mais ce répit est temporaire. Une nouvelle envolée est attendue au cours de l'été.


© Hapag-Lloyd
© Hapag-Lloyd
La guerre en Ukraine a un peu plus perturbé les flux logistiques déjà bouleversés -et renchéris- par la pandémie… Pour Arthur Barillas, directeur général du commissionnaire de transport Ovrsea, entre l'Europe et l'Asie, le conflit a arrêté les relations ferroviaires par le Transsibérien et rallongé les liaisons aériennes.
S'ajoutent la "morosité économique" provoquée par cette guerre et des perturbations très importantes créées par la résurgence du Covid-19 en Chine. "Shanghai est à l'arrêt depuis huit semaines, et c'est ça qui pose énormément de problèmes", souligne-t-il.
Concrètement, le port de la métropole chinoise, le leader mondial, reste ouvert. "Le problème est plutôt situé au niveau des usines". En amont, plus ou moins à l'arrêt, celles-ci n'arrivent pas à trouver des matières premières, ont des problèmes d'acheminement des marchandises...
"Comme les fournisseurs chinois ne produisent plus, ou plus assez, la demande pour le transport de marchandises a chuté en sortie de Shanghai", poursuit le dirigeant de la start-up Ovrsea (filiale du groupe Bolloré).
Conséquence, les armateurs "s'adaptent au fait qu'il y a moins de demande" et ont supprimé un tiers de leurs rotations.
L'offre a moins baissé que la demande et les prix du transport maritime ont (enfin) baissé, relève Arthur Barillas. De 3.000 dollars environ pour transporter un conteneur de 40 pieds entre l'Asie vers l'Europe avant la crise sanitaire, on était monté à 15.000 dollars, avant de redescendre autour de 12.000.

Vers une nouvelle hausse de la demande

Mais cette embellie n'est que saisonnière, selon lui. D'autant qu'à ses yeux Shanghai commence à se déconfiner.
"Ce qu'on anticipe, c'est que la situation va se normaliser pendant les quatre prochaines semaines. Petit à petit, les usines vont reprendre leur production, et surtout le transport routier va fonctionner plus efficacement, ce qui va ré-entraîner une forte augmentation des activités portuaires", expose-t-il. Avec, à attendre, selon lui, une forte "demande en juin-juillet" et "une nouvelle tension du marché", d'autant que les mois d'été (qualifiés de "peak season") sont traditionnellement forts en raison de la préparation des fêtes de fin d'année.
"Les taux de fret vont arrêter de baisser et augmenter à nouveau au troisième trimestre", prévoit le commissionnaire de transport, sans aller jusqu'à faire des pronostics chiffrés.
"Shanghai est une sorte de thermomètre du commerce international", détaille-t-il. Selon lui, "les activités vont reprendre à plein, ce qui va re-déclencher une dynamique haussière des taux de fret, une contraction de l'espace disponible sur les navires en raison de la plus forte demande (...) et beaucoup de congestion dans les ports". Et d'ajouter : "Plus le déconfinement de Shanghai sera progressif, plus la tension sera forte cet été !"
 

Une pression attendue en 2023 avec les nouvelles normes


Plus généralement, Ovrsea table sur des taux de fret encore hauts jusqu'en 2023, puis "une décrue progressive à partir de 2024".
On ne peut de toute façon pas tabler tout de suite sur une hausse des capacités des compagnies maritimes. Car les nouveaux navires commandés par les armateurs ne seront pas mis à flot avant le premier semestre 2023, avance Arthur Barillas.
En outre, les nouvelles normes entrant en vigueur le 1er janvier 2023 pour limiter les émissions de gaz toxiques "vont mettre une pression très forte sur les capacités", prévient-il. Seuls 55 % de la flotte mondiale sont aux futures normes, et certains vieux navires qui avaient été remis à l'eau pour répondre à la demande ces derniers mois ne pourront plus naviguer.
"Ça va être un joyeux bazar cet été et à la rentrée", avec un effet inflationniste à attendre, résume le dirigeant. La flambée des coûts logistiques a déjà fait passer ce poste de 1 à 7 % du chiffre d'affaires d'un de ses clients du CAC40, remarque-t-il pour donner un ordre d'idées.

Jean Liou

Jeudi 19 Mai 2022



Lu 1758 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal