Louis Dreyfus Armateurs et Prysmian assureront la connexion du parc éolien d'Yeu-Noirmoutier


Le groupe Louis Dreyfus Armateurs et Prysmian ont été retenus comme prestataires de premier rang pour la pose et la protection des câbles sous-marins du futur champ offshore d'Yeu-Noirmoutier. Un contrat qui conforte la stratégie de l’ex-opérateur dans le vrac sec dans les services maritimes de pointe.


De g.à.d : Olivier Le Nagard (LD Travocean), Marc Hirt (Ocean Winds France), Juliano De Mello (Prysmian), Edouard Louis-Dreyfus (président LDA), Paolo Cairo (ENYM) et Kamil Beffa (DG LDA).
De g.à.d : Olivier Le Nagard (LD Travocean), Marc Hirt (Ocean Winds France), Juliano De Mello (Prysmian), Edouard Louis-Dreyfus (président LDA), Paolo Cairo (ENYM) et Kamil Beffa (DG LDA).
Les fournisseurs de tout premier rang retenus pour le parc éolien des îles d’Yeu et de Noirmoutier commencent à lever le voile. Alors que le projet piloté par EMYN (Éoliennes en Mer Îles d'Yeu et de Noirmoutier) a été libéré des autorisations administratives fin 2018, seuls le choix de Siemens Gamesa pour la fabrication des éoliennes et des Chantiers de l’Atlantique pour la sous-station électrique étaient jusqu'alors connus.

Pour rappel, EMYN, le groupement composé d’Ocean Winds (coentreprise d’Engie et d’EDP Renováveis), Sumitomo Corporation et La Banque des Territoires (Caisses des dépôts) a été désigné en juin 2014 lauréate de l’appel d’offres pour la construction, l’installation et l’exploitation du champ offshore au large des côtes vendéennes.

À 11,7 km de l’île d’Yeu et à 16,5 km de Noirmoutier doivent être installées, à une profondeur variant de 19 à 36 m, 62 turbines dont la puissance (496 MW) dont la puissance consolidée (496 MW) devrait produire, d’ici sa mise en service en 2025, 1 900 GWh par an en moyenne, ce qui représente l’alimentation en électricité d’environ 790 000 foyers.

Duo gagnant

Le 3 octobre, au siège de Louis Dreyfus Armateurs à Suresnes, le contrat pour la fourniture, l’installation et la protection des câbles sous-marins, qui vont relier les éoliennes à la sous-station électrique du parc, a été signé par Édouard Louis-Dreyfus, président de LDA et le donneur d’ordre Paolo Cairo, à la tête de ENYM.

Pour cette mission, LD TravOcean, experte dans l’ensouillage et la protection des câbles sous-marins, et Prysmian, un groupe italien à la position dominante au niveau mondial dans la fabrication de câbles et des systèmes de transmission d'énergie, ont réinitialisé le duo qui avait déjà fonctionné à l’occasion du contrat obtenu pour le parc de Saint-Nazaire (installation des 80 éoliennes finalisée depuis le 5 septembre) pour lequel il s’agissait d’installer 116 km de ces tuyaux triphasés de cuivre et d’aluminium et bourrés de fibres optiques.

Sur ce marché où prime l’expertise technique, l’expérience accumulée par LDA dans les travaux maritimes offshore, et plus récemment dans le domaine des énergies en mer, semble avoir fait la différence. "Ce contrat témoigne de la fiabilité technique et de la compétitivité acquise par les entreprises françaises positionnées dans ce secteur d’activité", confirme Paolo Cairo.

Les deux partenaires partaient avec un autre avantage. La prestation de Saint-Nazaire, effectuée dans un délai plus court qu’initialement prévu et "dans des normes qualité et de sécurité", les a sans doute avantagés dans la mesure où la solution innovante et non intrusive du point de vue écologique déployée au large de la Loire-Atlantique va être répliquée sur les côtés vendéennes, explique Olivier Le Nagard, le directeur général de LD TravOcean.

Logistique éolienne

La fabrication des câbles par Prysmian, qui dispose en France de dix sites de production, ainsi que les études et la préparation des travaux menés par LD TravOcean dureront plus d’un an, à partir de début 2023.

La filiale de LDA assurera en outre le transport et le stockage des câbles. Produits en France, ils seront assemblés et armés à Nordenham en Allemagne, ensuite convoyés vers le port de Saint-Nazaire où ils seront stockés, prêts pour la pose au fur et à mesure de l’avancée du chantier. La préparation des moyens nautiques s’opère, elle, depuis la base logistique de TravOcean à Dunkerque. Les travaux de pose et de raccordement des câbles auront lieu en deux campagnes, la première à l’été 2024 et la seconde de mars à juin 2025.

Pour LDA, qui a soldé définitivement cet été son passé d’opérateur dans le vrac sec en vendant ses derniers vraquiers, le contrat porte une charge hautement symbolique. Car il vient conforter le bien-fondé d’un parcours déroulé depuis vingt ans.

"Cette signature est non pas l’aboutissement mais une étape importante dans le virage, opéré il y a maintenant plus de vingt ans par mon père, alors président du groupe, pour s’affranchir du vrac sec et diversifier le groupe dans une marine de services et à valeur ajoutée. Une activité où le niveau d’expertise de nos navigants français permet de justifier le pavillon français. C’est ainsi que le groupe a développé la recherche sismique à une époque, le câble toujours aujourd’hui, le transport de pièces détachées pour Airbus et plus récemment le choix très volontariste de se positionner dans les énergies renouvelables en mer à la fois à travers le câblage et la maintenance dans les champs éoliens", résume Édouard Louis-Dreyfus.

"Structuration d’une filière industrielle française"


Dans l’éolien, LDA va de plus en plus loin dans les prestations. Mais il se contente pour l’instant des activités périphériques que sont la fourniture de grands navires de soutien à l’entretien des champs éoliens (support offshore vessels, SOV), de navires de transfert de personnels (crew transfer vessel, CTV) et de mise à disposition de techniciens.

Désormais, les énergies marines renouvelables (EMR) contribuent à "un petit tiers de l’activité mais notre objectif est de le porter à au moins 40 % dans les dix ans à venir", ajoute Édouard Louis-Dreyfus, qui entend contribuer à la structuration d’une filière française dans ce secteur où la France accuse du retard par rapport à ses voisins du range nord mais dispose d’un potentiel certain.

Adeline Descamps

Jeudi 6 Octobre 2022



Lu 2965 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal