Outre-Mer : Haropa renforce son offre maritime


De nouvelles escales hebdomadaires, des tailles de navires plus importantes et des transit-times compétitifs : Haropa voit son trafic augmenter de 5 % par an avec les ports départementaux et les territoires ultramarins.


© Geest Line
© Geest Line
Avec plus de 100 départs et 300 offres commerciales par mois, et avec 26 services directs, Haropa se veut LE port de la métropole pour desservir l’Outre-Mer. Que ce soit en direct ou en transbordement, l’ensemble portuaire de l’axe Seine (Le Havre, Rouen et Paris) voit croître ses échanges avec les ports départementaux et les territoires ultramarins, opérés par treize compagnies maritimes. Entre 2014 et 2015, cette croissance a atteint + 5 % en tonnages. "80 % de ce marché de plus de 160.000 EVP sont générés par l’export", note Patrick Bret, responsable commercial Afrique et Dom-Tom. Haropa affiche ses atouts : "Nous sommes spécialistes du groupage, du reefer et des matières dangereuses et offrons des transit-times conteneurs compétitifs".

Les Antilles et la Guyane, un nouveau service

Sur le secteur des Antilles et de la Guyane, "nos relations historiques sont devenues des relations hebdomadaires qui assurent une logistique intégrée du XXIe siècle", commente Patrick Bret. Les approvisionnements se font désormais en flux tendus, dans une logique de grande distribution et avec le renforcement du nombre d’escales. Entre 2014 et 2015, le trafic d’Haropa vers les départements français d'Amérique (DFA) a augmenté de 5,4 % en tonnages, à 568.000 tonnes conteneurisées.
Pas moins de neuf compagnies maritimes sont présentes sur cette desserte, où quatre ports sont touchés : Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Dégrad-des-Cannes (Guyane) et Philipsburg (Saint-Martin). Elles y proposent 43 départs mensuels. En plus du service hebdomadaire proposé conjointement par CMA CGM, Marfret et Maersk Line, la compagnie Geest Line s’étend sur la Guadeloupe et Streamlines renforce ses services directs sur les Antilles en étendant, au terminal Radicatel, sa ligne Blue Stream sur la Martinique. Depuis le 1er janvier 2016, elle propose une escale à Fort-de-France, touché avant Point-à-Pitre et Philipsburg. Hoegh Autoliners propose deux départs ro-ro par mois. Par ailleurs, au cours du premier trimestre 2016, CMA CGM va augmenter la taille de ses navires reliant les Antilles à l’Europe, en remplaçant les navires actuels d’une capacité de 2.200 EVP par quatre navires pouvant charger jusqu’à 2.800 EVP sur la Guadeloupe et la Martinique.
L’année 2015 a aussi vu la mise en service de nouveaux navires de type "Guyamax", opérés par CMA CGM et Marfret, avec une capacité de transport accrue de 400 EVP supplémentaires, et un service direct sur Dégrad-des-Cannes.
Autre évolution, l’augmentation des trafics de groupage, de plus en plus importants, soit plus de 130 EVP par semaine. "Grâce à des lignes de groupage hebdomadaires basées au Havre et à Rouen, les chargeurs peuvent alimenter en flux tendus les commerçants pour de la distribution intégrée, rappelle Patrick Bret. On peut considérer le navire comme un camion de livraison". Et Haropa dit proposer "les meilleurs transit-times conteneurs" : huit jours pour Fort-de-France et neuf pour Point-à-Pitre contre quatorze et douze de Zeebruges ou douze et treize jours de Rotterdam.

"Deux nouveaux services directs hebdomadaires vers La Réunion et Mayotte"


En 2015, le trafic avec l’océan Indien a connu une hausse de 3 % à 336.000 tonnes, et 28.000 EVP. "Le dynamisme démographique de La Réunion comme l’énorme chantier de la Nouvelle Route du littoral vont booster les échanges", analyse Patrick Bret. Depuis le second semestre 2015, CMA CGM et MSC desservent à nouveau Port Réunion par des services directs hebdomadaires, assurés par Newmo (CMA CGM – ANL) / EAX (Hapag-Lloyd) et Australian Express Europe (MSC) / DAL (Deutsche Afrika Linien). Sur La Réunion et Mayotte, 24 départs mensuels sont assurés par des navires allant jusqu'à plus de 6.000 EVP. Longoni (Mayotte) est desservi par transbordement. Port Réunion est à 21 jours du Havre contre 24 d’Anvers.

Pacifique : service "Tour du monde"

Le trafic a connu une croissance de 2 % en 2015. Il s’est élevé à plus de 16.000 EVP sur la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie qui bénéficient de services réguliers : 22 départs mensuels sont assurés du Havre vers Nouméa et 11 pour Papeete. Parmi les neuf compagnies maritimes, CMA CGM assure le service hebdomadaire "Tour du monde" auquel participent également Maersk et Marfret. Et de Radicatel, Seatrade propose trois départs mensuels directs sur Nouméa. Sont également présentes les compagnies Hamburg Sud, Hoegh Autoliners, Swire Shipping, Wallenius Wilhelmsen. Sur ce secteur, Haropa assure proposer les meilleurs transit-times avec 24 jours pour aller à Papeete, contre 34 jours de Rotterdam et 30 jours pour Nouméa contre 40 de Rotterdam. Patrick Bret l’assure, "Haropa est donc prêt à relever le défi de l’augmentation prévue de ces trafics liée à l’expansion démographique de ces territoires ultramarins".

Natalie Castetz

Jeudi 25 Février 2016



Lu 113 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy