Record pour l'or, cuivre en convalescence et cacao à plat


L'or a culminé à un plus haut depuis novembre 2012 à 1.747,36 dollars l'once, avant d'effacer ses gains et de terminer la semaine en baisse.


L'or a connu une semaine disparate © D.R.
L'or a connu une semaine disparate © D.R.
"Le prix de l'or a reculé avec la force du dollar", a expliqué Carlo Alberto De Casa, analyste pour ActivTrades. Le métal précieux étant libellé en billets verts, une hausse du dollar rend l'or plus onéreux pour les investisseurs utilisant d'autres devises.
Le dollar a profité mercredi 15 avril et jeudi 16 avril derniers de la prudence des investisseurs dans un environnement économique toujours bouleversé par la pandémie de coronavirus.
En début de semaine, le métal jaune avait cependant été porté, non pas par le risque comme c'est régulièrement le cas, mais par "la prise de conscience que les Banques centrales vont être obligées d'imprimer une énorme quantité de liquidités dans les prochains mois, et probablement aussi dans les prochaines années", selon Carlo Alberto De Casa.
Le cours du cuivre s'est apprécié, alors que les chiffres de la croissance de la Chine, premier importateur mondial de matières premières, ont été moins catastrophiques qu'attendu.
L'économie chinoise a connu un repli pour la première fois de son histoire au 1er trimestre, avec une baisse de 6,8 % sur un an, largement imputée à l'épidémie de Covid-19 qui a quasiment mis à l'arrêt l'activité du pays, selon des statistiques officielles publiées le 17 avril.
Cette baisse est moins prononcée que les prévisions d'un groupe d'analystes sondés (- 8,2 %).
"Les marchés réagissent comme s'il s'agissait juste d'un contretemps et que la trajectoire de croissance à long terme était intacte", a commenté Jasper Lawler, de LCG.
Résultat, "les prix du cuivre viennent d'atteindre un nouveau plus haut sur un mois après la publication de ces données", a-t-il ajouté.
Sur le London Metal Exchange, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 5.224,00 dollars en fin de semaine, contre 5.019,50 dollars jeudi de la semaine dernière à la clôture.

Le cacao à plat

Les cours du cacao étaient en très légère hausse la semaine dernière, alors qu'un industriel constate une reprise en Chine et que la Côte d'Ivoire soutient sa filière. "La récolte est maintenant terminée pour la principale culture en Afrique de l'Ouest et les résultats sont pour l'instant très bons", a indiqué dans une note Jack Scoville, de Price Group. Mais la demande reste "faible", selon l'analyste.
Jeudi 16 avril, le groupe suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du cacao et préparations chocolatées, a noté "des signes de forte reprise" de la demande en Chine après avoir constaté un "ralentissement brutal" de ses activités dites gourmet et spécialités, qui regroupent les produits pour les professionnels de la pâtisserie, dans le pays au début de l'année.
La veille, le gouvernement de Côte d'Ivoire avait annoncé une enveloppe de 250 milliards de francs CFA (380 millions d'euros) pour soutenir les grandes cultures agricoles d'exportation, dont le cacao, face aux conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus.
La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao (environ 40 % du marché en 2019). À Londres, la tonne de cacao pour livraison en décembre valait jeudi 1.691 livres sterling, contre 1.690 livres sterling le jeudi précédent à la clôture. À New York, la tonne pour livraison en juillet valait 2.343 dollars, contre 2.311 dollars en clôture de la semaine précédente.

AFP

Lundi 20 Avril 2020



Lu 839 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy