Revu hebdo : l'or dégringole, le cuivre hésite et le sucre grimpe


Le métal jaune s’est effondré la semaine dernière, à la suite de l’annonce des bons chiffres de l’emploi américain. Le cuivre est soumis aux inquiétudes du Covid-19 et des mesures antipollution. Le sucre grimpe à mesure que la météo inquiète la récolte de canne à sucre brésilienne.


La mine de cuivre d'Escondida, au Chili © BHP
La mine de cuivre d'Escondida, au Chili © BHP
Aux États-Unis, près d'un million d'emplois ont été créés en juillet, selon le rapport gouvernemental publié le 6 août. De quoi rassurer les marchés et pousser les investisseurs vers les actifs à risque, au détriment de l'or. Le prix de l'or a ainsi dégringolé dès la publication du rapport en milieu de séance européenne. Vers 14h30 GMT (16h30 à Paris), l'once d'or coûtait 1.764,61 dollars, à son plus bas depuis le 30 juin, contre 1.814,19 dollars le vendredi précédent en fin de séance.

"De bons chiffres sur l'emploi sont une mauvaise nouvelle pour l'or, car cela veut dire que la Fed (Banque centrale) américaine pourra commencer à réduire son programme de rachats d'actifs dans un futur proche", explique Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank. Une politique monétaire plus stricte ferait remonter les taux d'intérêt, et rendrait l'or, valeur sans rendement, moins intéressant pour les investisseurs.

Le cuivre sous surveillance

Le cuivre, dont le prix avait reculé au fil de la semaine, s'est pour sa part légèrement ressaisi le 6 août alors que les investisseurs reprenaient goût pour le risque. La tonne de cuivre pour livraison dans trois mois coûtait 9.520 dollars sur le London Metal Exchange, contre 9.728 dollars sept jours plus tôt à la fermeture du marché des métaux londonien.

Métal industriel dont la demande évolue au gré de la croissance, notamment en Chine, premier consommateur mondial, le cuivre a souffert de la reprise de la pandémie dans le pays. "Les inquiétudes sur la propagation du Covid-19 restent le sujet numéro un", confirme Alastair Munro, du bureau métal de Marex.

Par ailleurs, la publication dans la presse officielle chinoise d'informations sur un potentiel durcissement des mesures anti-pollution pèse sur les perspectives de l'industrie, et donc sur la demande de métaux de base.
Dans le même temps, le marché surveille les négociations entre travailleurs et patronat de la plus grande mine du monde, Escondida, au Chili. "Les premières négociations s'achèvent le 9 août, et pourraient être reconduites pour cinq jours", note Anna Stablum, de Marex. La dernière grève de longue durée, en 2017, avait fait flamber le cours du cuivre.

Le sucre à son plus haut depuis plusieurs mois

Les prix du sucre ont grimpé le 6 août à leur plus haut en plusieurs mois, la météo brésilienne menaçant la récolte du premier producteur mondial de canne à sucre. La livre de sucre brut a atteint un plus haut depuis fin février à 18,92 cents sur le marché new-yorkais, tandis que la tonne de sucre blanc s'est hissée à son plus haut depuis début juin à 465 dollars.
À Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en octobre valait 461,40 dollars vers 16h00 GMT (18h00 à Paris), contre 445,70 dollars le vendredi précédent à la clôture. À New York, la livre de sucre brut pour livraison au même mois valait 18,71 cents, contre 17,91 cents sept jours auparavant.

Des températures anormalement basses ont touché le Brésil, avec des gels qui ont frappé les plantations de canne à sucre. "Le marché new-yorkais est plus affecté par la météo brésilienne, mais c'est l'ensemble du secteur qui est touché", commente Jack Scoville, analyste chez Price Futures Group.
"Un des plus grands vendeurs de sucre prévoit une production nationale de 28 millions de tonnes, soit 10 millions de tonnes de moins que l'année dernière et un plus bas depuis au moins une décennie", s'inquiète Michaela Helbing-Kuhl, analyste chez Commerzbank. "Et en plus, la saison prochaine va probablement aussi être affectée", ajoute-t-elle.

AFP

Lundi 9 Août 2021



Lu 1185 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal