Rouen : encore des ambitions sur les conteneurs


Dans le cadre de l’Armada Business Club installé dans un hangar portuaire durant la manifestation, Haropa Port de Rouen organisait, le 13 juin, un "business event" sur le thème : "Rouen, au cœur de la supply chain conteneurs". Vœu pieux ou réelle opportunité de développement ?


Le Grand Port maritime de Rouen a une belle carte à jouer dans le domaine des trafics conteneurisés © Marfret
Le Grand Port maritime de Rouen a une belle carte à jouer dans le domaine des trafics conteneurisés © Marfret
Si l’on en croit les différents intervenants du colloque organisé à Rouen dans le hangar portuaire 106 (salle de musiques actuelles) pendant l’Armada 2019, le Grand Port maritime de Rouen (GPMR) a une belle carte à jouer dans le domaine des trafics conteneurisés. Même si aucune compagnie maritime, aucun "global carrier" ne propose plus la moindre escale en direct sur les terminaux de la capitale normande depuis deux ans.

Des solutions logistiques innovantes

"Nous disposons d’atouts : un vrai savoir-faire sur nos marchés historiques, les échanges Nord-Sud et les Dom-Tom. Mais aussi des opportunités de développer les importations d’Asie grâce, entre autres, à nos franchises de stationnement, 18 jours gratuits, pour les boîtes. À nous de proposer des solutions logistiques innovantes et modernes, de bout en bout, notamment grâce à l’extension amont de la zone logistique RVSL à Grand-Couronne", a déclaré Pascal Gabet, nouveau directeur général du GPMR, en ouverture de la manifestation.
Attributaire de ce marché, Christophe Chauvard, directeur du groupe tchèque P3 Logistic Parks, n’a bien sûr pas démenti, tablant sur 80.000 m2 d’entrepôts supplémentaires à Grand-Couronne, mixant logistique XXL et "cross-docks", et livrables dès 2020 en faisant les paris du respect de l’environnement et de la multimodalité.
Nouveau directeur général de la compagnie marseillaise Marfret, Guillaume Vidil lui a emboîté le pas en annonçant sa volonté de faire de Rouen une plateforme logistique multimodale entre Le Havre et Paris. Après avoir réussi sa diversification dans l’armement fluvial il y a dix ans avec la mise en place de barges entre Port 2000 au Havre et le bassin parisien, la compagnie méridionale se lance dans les navettes ferroviaires dès septembre entre Rouen et le terminal francilien de Bonneuil-sur-Marne.
Directeur Normandie de Bolloré Logistics, Paul Bernard a également fait montre de sa confiance dans le port de Rouen en révélant être à la recherche d’une opportunité foncière pour installer sous un même toit ses filiales spécialisées dans la commission de transports (250 salariés).

"Nécessité d’accroître la visibilité à l’international de l’axe Seine"


Son prédécesseur, devenu depuis peu directeur commercial et marketing du GIE Haropa-Ports de Paris Seine-Normandie, Laurent Foloppe a souligné "la nécessité d’accroître la visibilité à l’international de l’axe Seine".
En conclusion du colloque, Didier Parard, directeur de l’usine Cargill de Grand-Quevilly qui produit 60.000 tonnes de produits chocolatés chaque année et reçoit en direct les trois quarts de ses matières premières en provenance du monde entier et de la côte occidentale d’Afrique en majorité (Côte d’Ivoire, Ghana, Cameroun), a apporté un léger bémol à cette profession de foi générale. "Nous sommes obligés pour des raisons de coûts d’importer nos cacaos de spécialité, conditionnés en sacs dans des conteneurs, via les ports d’Anvers, Amsterdam ou Hambourg", a-t-il indiqué. La communauté portuaire rouennaise s’est engagée à trouver dans les prochains mois une solution à cette incongruité.

Vincent Rogé

Jeudi 20 Juin 2019



Lu 1515 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy