Rouen : le SRCTT en forme mais en colère


En assemblée générale le 21 mai dans les locaux de l’UPR, le SRCTT a reconduit à sa tête, pour un troisième mandat, Philippe Carton, directeur général de TTOM. Un président satisfait des trafics portuaires mais en colère contre «ses» élus.


© GPMR
© GPMR
«L’année 2014 a été plutôt satisfaisante pour le port de Rouen et 2015 démarre bien pour les trafics conteneurisés, en progression régulière», souligne Philippe Carton. «La communauté portuaire a dépensé beaucoup d’énergie auprès des armements et notamment Philippe Dehays, président de l’UPR (Union portuaire de Rouen), s’est fortement impliqué auprès de Rodolphe Saadé, directeur de CMA CGM, pour pérenniser le service Dunkrus. Désormais hebdomadaire, ce service tourne comme une horloge et nous sommes bien au-delà des engagements pris», détaille Pierre-Marie Hébert, secrétaire général du SRCTT (Syndicat rouennais des commissionnaires de transport et transitaires) et directeur de l’UPR. Chaque vendredi soir, le «Warnow Vaquita» ou le «Shanti», deux porte-conteneurs cellulaires récents, disposant d’une capacité de 960 EVP dont 390 prises reefer, embarquent 300 boîtes et plus en moyenne en provenance de Tanger-Med alors que la compagnie en demandait 250 minimum. «Pour accroître encore la rentabilité de la rotation, CMA CGM nous lance un nouveau défi que nous sommes prêts à relever. Il s’agirait de développer l’import. Nous avons la marchandise sous le coude mais nous manquons de conteneurs vides. D’ailleurs la semaine dernière, un navire est venu spécialement à Rouen pour repositionner des boîtes vides. Nous devrions y arriver», espère-t-on au SRCTT.

"CMA CGM nous lance un nouveau défi"


Parmi les nuages que le syndicat des transitaires cherche à balayer sans avoir les clés du problème, il y a le cours du dollar qui actuellement pénalise les importations d’Asie, ce qui désavantage une demi-douzaine d’opérateurs rouennais. Mais il y a surtout une grosse colère contre les élus politiques de la ville de Rouen et de la Métropole Rouen Normandie. Et les motifs de cette acrimonie s’accumulent. Il y a d’abord eu cette interdiction de circulation des poids lourds sur les quais de Rouen les contraignant à un détour de 18 km en raison de travaux effectués sur une trémie proche du centre-ville sur la rive gauche. «Nous attendons toujours une confirmation écrite d’un rétablissement de la circulation après la fin des travaux», s’insurge Pierre-Marie Hébert. À ce grief à l’origine d’un clash au Conseil de surveillance du Grand Port maritime de Rouen (GPMR), le SRCTT ajoute pêle-mêle l’absence de desserte de la zone portuaire par des transports en commun, le refus d’appliquer en décembre dernier l’exonération de taxe foncière malgré des promesses contraires et même le projet d’un écoquartier en lisière de la zone portuaire rive gauche sous les vents dominants des industriels du secteur.

Motif d’exaspération

Autre motif d’exaspération et une fois encore Pierre-Marie Hébert monte au créneau quand ses adhérents se lassent de le faire : «Il y a un grand écart entre les directions des services de l’État avec qui nous entretenons un dialogue constructif, qui sont à l’écoute de nos difficultés, je pense à la Douane ou à la Dreal, et la réalité du terrain au quotidien où règnent excès de zèle, acharnements tatillons et absence de toute tolérance. Idem pour les manutentionnaires avec les services de la Dirrecte».

Vincent Rogé

Vendredi 22 Mai 2015



Lu 429 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy