SNCM : les trois candidats à la reprise ont présenté leurs offres


Trois repreneurs potentiels de la SNCM ont présenté aux syndicats de marins de la compagnie maritime placée en redressement judiciaire leurs offres de reprise.


Selon Baja Ferries, "il faut que la décision de reprise de la SNCM soit effective au 1er avril" © Franck André
Selon Baja Ferries, "il faut que la décision de reprise de la SNCM soit effective au 1er avril" © Franck André
Les trois candidats à la reprise de la SNCM ont présenté mercredi 25 février leurs offres aux syndicats, a-t-on appris de source concordantes. Les trois offres sont celles de l'ex-directeur du port de Marseille Christian Garin, de l'entrepreneur corse Patrick Rocca et du groupe Baja Ferries de Daniel Berrebi.
Les trois projets "ont des profils différents mais reposent sur une surface financière faible", a déclaré Pierre Maupoint de Vandeul (CFE-CGC) à l'issue de la réunion. Il a regretté par ailleurs que les "projets ne reprennent que la moitié des postes, avec le licenciement de 700 à 800 personnes". Ils s'inscrivent par ailleurs "dans un processus contraint par les exigences de Bruxelles sur la discontinuité territoriale", selon le responsable CFE-CGC. Maurice Perrin (CFE-CGC) a évoqué "le risque que le tribunal de commerce se retrouve devant une impasse dans un temps très court".
"Des échanges ouverts ont eu lieu pour chercher à améliorer les offres", a indiqué pour sa part la direction de la SNCM. "Les discussions restent pilotées par les administrateurs judiciaires pour proposer au tribunal de commerce le meilleur projet, c’est-à-dire le projet le plus solide, préservant le périmètre social le plus large et pouvant obtenir l’accord de toutes les parties", ajoute la SNCM.

Baja Ferries ne reprendra pas Toulon et Nice

De son côté, Baja Ferries a rappelé son intention "de ne pas reprendre Toulon et Nice" et de "développer les lignes sur le Maghreb notamment la ligne Marseille-Tanger" qu'il espère ouvrir "fin juin, début juillet" s'il est choisi comme repreneur. "Mais il faut que la décision de reprise soit effective au 1er avril".
Les trois offres de reprise vont être soumises, le 3 mars, à la commission de Bruxelles lors d'une rencontre avec les repreneurs potentiels et les administrateurs. Parmi les points que doivent trancher les autorités européennes figurent la possibilité de transmettre ou non le contrat de délégation de service public pour la liaison Corse-continent ou encore l'effacement ou non des condamnations de Bruxelles à rembourser quelque 400 millions d'euros d'aides publiques.
Les actionnaires actuels, au premier rang desquels le tandem Transdev/Veolia (66 %) et l’État (25 %), ont justement précipité la SNCM en redressement judiciaire pour effacer cette ardoise, avec l'espoir que la création d'une "discontinuité" économique suffisante permette l'effacement du passif. Mardi 24 février, une réunion du comité d'entreprise extraordinaire a déjà eu lieu, portant sur le volet social de ce redressement judiciaire. Les actionnaires y ont présenté leur vision du plan social qu'ils entendent mettre en œuvre. Transdev avait annoncé le 13 février qu'il participerait au plan de sauvegarde de l'emploi de la SNCM, notamment en proposant des offres de reclassement au sein de son groupe.

AFP

Jeudi 26 Février 2015



Lu 135 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy