Sète : spirale haussière pour le port de commerce


Le port sétois capitalise certes sur les imports de véhicules neufs dont les trafics se sont envolés. Mais il se démarque aussi sur d'autres segments. En 2019, la filière vrac en cours de développement devrait, au vu des investissements engagés, lui donner raison ou pas dans ses choix. Il en est en tout cas attendu de fortes retombées...


Le port de Sète a affiché en 2018 un chiffre d’affaires de 20,3 millions d'euros © Port de Sète
Le port de Sète a affiché en 2018 un chiffre d’affaires de 20,3 millions d'euros © Port de Sète
Le port de commerce du port de Sète affiche un trafic de 4,1 millions de tonnes en 2018, en légère augmentation par rapport à 2017 (3,97 Mt) mais en croissance de 24 % depuis quatre ans, a souligné Jean-Claude Gayssot, président de l’EPR Port Sud de France, à l'occasion de la cérémonie de vœux organisée fortuitement au terminal croisières le 16 janvier.
En 2018, le port sétois, propriété de la région Occitanie, s'est en premier lieu distingué par l’envolée de ses imports de véhicules neufs, avec 120.000 unités contre 91.000 en 2017 et 65.000 en 2016. Et "les perspectives de nouvelles potentialités d’espaces proposées au second semestre 2019, avec 18 hectares de terre-plein sur la zone Zifmar", rendent plus que confiant l’ancien ministre des Transports. L'opérateur privé retenu pour l'exploitation du site CAT va y investir 9 millions d'euros.

Croissance du trafic croisière

Sète capitalise aussi sur le développement de la ligne régulière d'Ekol (transport de remorques en provenance de la Turquie), qui offrira une seconde escale hebdomadaire avec un navire de plus grande capacité. Le trafic croisière est également dans une spirale haussière, avec 115.000 passagers (125.000 prévus en 2019), contre 47.000 en 2017 et 25.000 en 2016. En matière de plaisance, un contrat long terme a été conclu avec la société Igy pour la création d’un pôle d’accueil de la grande plaisance, au bassin Orsetti, avec branchement à quai des navires.
En retrait en revanche, les vracs solides avec le site de Saipol, qui représente 20 % de l’activité du port de commerce, dont la situation "reste fragile", après la levée en septembre par la Commission européenne des taxes anti-dumping sur les importations de biodiesel, qui s’est traduite par l’arrivée d’ester méthylique du soja argentin.

"2019 : deux nouveaux hangars pour le vrac"


L’activité 2019 devrait être marquée par le lancement d’une nouvelle activité vrac à l’import avec un nouvel hangar agro de 3,5 millions d'euros, dont il est attendu des retombées trafics de l'ordre de 50 à 100.000 tonnes. Une nouvelle filière de vracs industriels à l’import (potentiel : 300.000 tonnes) doit également voir le jour, avec la livraison, au cours du premier semestre, d’un hangar de 13.000 m2 pour un investissement de 4 millions d'euros. Le pétrolier BP poursuit ses travaux de construction d’un nouvel appontement pétrolier, avec une livraison au premier semestre 2020.
Enfin, des fermes photovoltaïques sont créées sur les toitures des hangars portuaires. Au total, 34.000 m2 de surfaces couvertes sont prévues, pour une production annuelle de 6.450 MWh par an, soit l’équivalent de 1.400 foyers.
Le port de Sète a affiché en 2018 un chiffre d’affaires de 20,3 millions d'euros. Soit une croissance de 41 % en cinq ans.

Hubert Vialatte

Mardi 29 Janvier 2019



Lu 753 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Mars 2019 - 16:20 2019, une année charnière pour la SITL


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy