Surcapacité dans le shipping : pas encore le bout du tunnel


D'après Alphaliner, le secteur du transport maritime conteneurisé ne peut espérer sortir de sa situation de surcapacité chronique avant le dixième anniversaire de la crise mondiale.


© Port of Hamburg
© Port of Hamburg
"L'excédent de porte-conteneurs n’est pas près de prendre fin", avertit Alphaliner. Dix ans après le début de la crise du shipping et malgré l'accalmie de la première moitié de 2017, le consultant trouve des raisons de redouter une nouvelle rechute.
Il évoque ainsi la baisse du niveau de la demande au quatrième trimestre et l'afflux constant de nouveaux navires, qui devrait faire remonter la flotte inutilisée à 0,8 million d'EVP en termes de capacité. Début septembre, 143 porte-conteneurs de plus de 500 EVP étaient sans affectation, pour une capacité cumulée de 355.250 EVP, soit 1,7 % de l'offre mondiale.
Selon le cabinet, c'est l'équivalent de 1,6 million d'EVP qui vont sortir des chantiers navals l'année prochaine. "En l'absence de hausse significative des déconstructions, la surcapacité globale ne devrait pas être absorbée avant la fin de 2018". Compte tenu de cette tendance, Alphaliner s'attend à ce que la flotte des navires inemployés ne soit réduite à néant qu’au troisième trimestre 2019 : "Il aura fallu plus de dix ans pour éliminer complètement la surcapacité qui gangrène le marché de la ligne régulière depuis 2009".

Nouvelle vague de commandes ?

Comme d’habitude, le taux de croissance de la demande sera prépondérant dans l'équation. Son niveau aura "un impact important sur la vitesse à laquelle la surcapacité peut être éliminée", estime Alphaliner. Selon ses calculs, il faudrait que les volumes augmentent de plus de 8 % par an pour que le déséquilibre soit résorbé en 2018, alors qu’un taux de croissance de moins de 5 % repousserait le bout du tunnel à 2020.

"D'importantes coupes de capacité seront nécessaires cet hiver"


Et encore, si le rythme des livraisons reste tel que prévu aujourd'hui. Justement, le consultant juge plausible la levée d'une nouvelle vague de commandes, provoquée par les annonces de CMA CGM et MSC. Les deux armateurs ont fait part de leur intention d’acquérir en tout 20 porte-conteneurs de 22.000 EVP et dont les livraisons doivent commencer au second semestre 2019. Un phénomène de mimétisme pourrait aggraver et prolonger la situation de surcapacité, même si l'arrivée de porte-conteneurs toujours plus économes en combustible et adaptés aux normes d'émissions de soufre de 2020 favoriserait par effet domino l'envoi à la casse anticipé de navires plus petits et plus vieux.

Le SCFI de nouveau en chute libre

Les armateurs vont donc être une fois encore confrontés dans les prochains mois à une nouvelle baisse des tarifs du transport. Déjà, la hausse de l'offre a surpassé celle de la demande au cours du pic estival et les taux de fret spot ont chuté en moyenne de 20 % depuis juillet. Le Shanghai Containerised Freight Index (SCFI) a continué de diminuer malgré la tentative collective de restaurer les taux de fret au 15 septembre.
Les opérateurs ont beau avoir annoncé des annulations ponctuelles de rotations ("void sailing") sur les principales routes pour les deux premières semaines d'octobre, Alphaliner leur promet des moments difficiles, estimant ces mesures insuffisantes pour compenser la baisse de l’activité durant la semaine de la fête nationale chinoise, qui a débuté le 1er octobre.
"Des coupes plus importantes de capacité seront nécessaires pendant la saison hivernale mais les compagnies ont choisi jusqu’ici de sacrifier les taux", observe le consultant.

Franck André

Mardi 3 Octobre 2017



Lu 1850 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse