Ukraine : les trains continuent de rouler malgré la guerre


Les chemins de fer ukrainiens n'ont "jamais cessé de fonctionner plus de deux heures" en dépit de la guerre qui ravage le pays : c'est l'une des fiertés confiées par le directeur général de l’opérateur ferroviaire public ukrainien, Oleksandre Kamychine, en déplacement exceptionnel à Berlin.


© Ukrzaliznytsia
© Ukrzaliznytsia
"Cela fait 210 jours que nous sommes en guerre. Et peu importe les bombardements russes, nous continuons à travailler", a assuré Oleksandre Kamychine, directeur général de la compagnie publique Ukrzaliznytsia (UZ) venu représenter son entreprise au salon international du ferroviaire, InnoTrans, à Berlin. Depuis l'invasion russe, Ukrzaliznytsia, la plus grande entreprise publique du pays avec un effectif de 231.000 personnes, a "perdu 244 cheminots et 425 ont été blessés".

"C'est ce bilan qui est dur à payer", a asséné Oleksandre Kamychine, accueilli à InnoTrans sur le stand des chemins de fer polonais PKP. Quelque 8.000 cheminots combattent dans l'armée ukrainienne. Les autres travaillent sous les bombes et reconstruisent inlassablement ce qui a été détruit, précise le dirigeant.

"Nous trouvons toujours un moyen de faire marcher les choses et nous n'avons jamais cessé de fonctionner plus de deux heures. Le plus grand retard qu'a eu un train, c'était seize heures". Dès qu'un bout de territoire est repris aux Russes par l'armée ukrainienne, Ukrzaliznytsia fait tout pour le reconnecter à son réseau. Un train est ainsi parti de Kharkiv pour rejoindre Balaklia une semaine après la reprise de cette ville de l'est du pays par les Ukrainiens.

Le gouvernement ukrainien soutient financièrement les chemins de fers, a précisé Oleksandre Kamychine. Une aide d'autant plus nécessaire que Ukrzaliznytsia tirait la majeure partie de ces revenus du fret avant la guerre. Or, "le transport de fret a chuté" après l'invasion russe. "Mais, finalement, nous avons réussi à nous maintenir", a-t-il dit.

Connexion à l’Europe

L'Ukraine souhaite adhérer à l'Union européenne. Et logiquement, son réseau ferroviaire devrait être intégré au réseau européen.
Oleksandre Kamychine est très favorable à la proposition de la Commission européenne d'unifier le réseau ferré du continent, ce qui permettrait de fluidifier les échanges et d'éviter de fastidieux transbordements.

Cela doit passer par un changement de l'écartement des voies là où il est plus large, comme en Ukraine, en Moldavie, dans les Pays baltes et en Finlande. "On a déjà commencé à le faire. Il n'y a pas d'autre issue pour nous que de nous adapter à l'écartement européen standard", a-t-il affirmé. "Nous avons déjà commencé sur de petites distances près des frontières" entre l'Ukraine et l'Europe de l'Ouest, "et nous allons continuer", a-t-il ajouté.

Un travail qui s'annonce de longue haleine : le réseau ferroviaire ukrainien, constamment pilonné par l'armée russe, est le troisième d'Europe (23.000 km de voies), derrière l'Allemagne et la France.

Céline Le Prioux et Jean Liou

Jeudi 22 Septembre 2022



Lu 1022 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal