Un plan d'action pour résoudre les délais d'attente pour les barges à Anvers


La communauté portuaire d’Anvers met en place un plan d’action visant à optimiser la manutention des barges porte-conteneurs dans ses installations.


© Port of Antwerp
© Port of Antwerp
Depuis quelques mois, la manutention des conteneurs à Anvers étant soumise à de fortes pressions sur certains terminaux, la communauté portuaire monte au créneau. Outre une pénurie de main-d’œuvre, l’augmentation des volumes de fret et les dimensions croissantes des navires hauturiers faisant escale dans le port ont provoqué des pics d'activité sur les quais, avec à la clé des délais d’attente excessifs pour les barges porte-conteneurs.
"Compte tenu de l’importance que revêt ce trafic pour l’ensemble de la communauté portuaire, mais également pour le transport durable de fret en provenance et à destination de l’arrière-pays, des efforts ont été déployés ces derniers mois par la communauté portuaire anversoise", indique le port d'Anvers. L'objectif est de mettre sur pied un plan d'action visant à apporter "des améliorations structurelles à court terme".
Début novembre, ce plan a déjà reçu l'aval des terminaux maritimes, des exploitants de barges, des compagnies maritimes, des chargeurs, des transitaires, du gouvernement flamand, du Vlaamse Waterweg (le service des voies navigables du gouvernement flamand) de la Chambre de commerce Alfaport-Voka, ainsi que de l’Autorité portuaire d’Anvers.
Les portuaires anversois estiment que les efforts doivent porter sur une numérisation totale des informations, un outil de planification, un regroupement des volumes et une main-d'œuvre suffisante.

"Numériser les données, regrouper les volumes et recruter des dockers"


Ils prônent la mise en place d'une plateforme d’échange de données opérationnelle à l’échelle du port, qui permettra aux parties prenantes d'avoir accès aux informations. NxtPort serait le chef de file de cette initiative de numérisation. Ils comptent sur la mise à jour de l'outil Barge Traffic System (BTS) et la mise en place d'un outil de planification centralisée des barges. Autre outil, le regroupement des volumes conteneurisés tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du port. Une mesure qui permettra aux barges de présenter des tonnages plus importants aux terminaux maritimes.
L'été dernier, la Cepa (l’association patronale responsable de l’embauche des dockers) a déjà commencé à recruter des dockers et des chauffeurs. Des cours de formation supplémentaires vont être dispensés pour que les dockers soient opérationnels plus rapidement. Enfin, d’autres places à quai réservées aux barges seront créées.

Un sommet prévu en janvier

Le 6 juillet dernier, l’autorité portuaire anversoise a organisé une table ronde consacrée à la gestion du trafic des barges porte-conteneurs afin d’étudier le problème des retards dans la manutention de ce type de navires. Une déclaration d’intention a été signée. En octobre, des sujets et des plans d’action particuliers ont été étudiés en détail avec les parties concernées. Enfin, le plan d’action a été approuvé le 6 novembre par les dirigeants concernés, et les engagements nécessaires ont été pris.
Au cours des semaines à venir, des efforts seront mis en œuvre pour lancer ces mesures. Un sommet aura lieu fin janvier sous l’égide de l’Autorité portuaire anversoise.

Vincent Calabrèse

Mercredi 15 Novembre 2017



Lu 576 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Mai 2018 - 14:52 Sosersid mène sa barque dans le colis lourd


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy