Un shipping zéro émission en 2035 ?


L'International Transport Forum, organe de l'OCDE, estime qu'une décarbonation totale du transport maritime commercial est possible dans moins de 20 ans. Un scénario dans lequel le pouvoir politique aurait un grand rôle.


© Franck André
© Franck André
L'International Transport Forum (ITF) s'est demandé quelles seraient les mesures à prendre pour décarboner totalement le transport maritime d'ici 2035. Cette perspective fait partie des objectifs proposés par l'OMI dans sa stratégie sur les gaz à effet de serre (GES), qui doit a été entérinée fin mars.
Dans son rapport, la branche transport de l'OCDE propose un scénario basé sur ses modèles pour atteindre ce but et fait un tour d'horizon des leviers d'action existants pour réduire les émissions de GES.
Le document conclut qu'une "décarbonation presque totale" à cette échéance est possible, à condition de déployer au maximum de leur potentiel les technologies connues aujourd'hui.
Selon les scénarios étudiés, l'ITF arrive à une réduction de 82 à 95 % des rejets de GES. Cette réduction équivaudrait aux émissions de quelque 185 centrales électriques à charbon. "Les émissions restantes seraient de 44 à 156 millions de tonnes en 2035", contre 886 millions de tonnes aujourd'hui.

Des forces déjà à l'œuvre

Dans le cas où le transport maritime continuerait de se développer sur le modèle actuel, les prévisions de l'ITF sont au contraire une augmentation de 23 % des émission de CO2 par rapport à 2015, pour un total de 1,09 milliard de tonnes.
Mais ce serait ignorer les évolutions politiques et technologiques en œuvre. Une version prenant en compte ces dernières estime à 850 millions de tonnes les émissions mondiales en 2035. Ce scénario intègre une réduction sensible de l'utilisation d'énergies fossiles et une augmentation de la part des échanges intrarégionaux.

"Une ligne claire de la part des États est essentielle pour accélérer la transition"


Car l'OCDE observe une préférence de plus en plus marquée des États pour les accords commerciaux régionaux : "Le commerce intrarégional a augmenté en termes relatifs et absolus, surtout en Asie", estime le rapport, citant des chiffres du FMI publiés en 2017.

Carburants alternatifs et efficacité

Du côté des leviers à actionner pour éliminer tout rejet, l'ITF a réparti en trois catégories les sources de réduction d'émissions de GES : les carburants alternatifs, les mesures technologiques et les améliorations opérationnelles.
"Les combustibles alternatifs peuvent apporter une grande part de la réduction requise", dit le rapport. Ses auteurs observent que les "biocarburants avancés", disponibles en quantités limitées, devraient être rejoints par d'autres fuels naturels ou synthétiques, comme le méthanol, l'ammoniac et l'hydrogène. "L'assistance éolienne pourrait apporter un surcroît de réductions", comme la propulsion électrique, déjà utilisée sur quelques liaisons de courte distance.
L'ITF envisage comme des solutions technologiques celles qui agissent sur l'efficacité énergétique. Certaines sont déjà connues, comme l'amélioration du design des coques des navires et des bulbes d'étrave ou la lubrification à l'air des carènes.
Enfin, le rapport classe au rayon des améliorations opérationnelles pouvant amoindrir significativement les émissions de GES la réduction de la vitesse des navires, une meilleure coordination entre ceux-ci et les ports et l'utilisation de bateaux plus gros et énergétiquement plus efficaces.

Un prix pour le carbone ?

Les auteurs du rapport tablent sur une diminution des prix des nouvelles technologies dans les années à venir car le surcoût est aujourd'hui important pour des navires "zéro émission". Ils rappellent que les gouvernements ont le pouvoir d'accélérer l'avènement ou la faisabilité technique de certaines solutions.
"Une ligne claire de la part des États est essentielle pour accélérer la transition vers un shipping zéro émission, pour orienter les investissements vers les technologies durables".
Selon l'ITF, "un objectif ambitieux et un arsenal complet de mesures à court, moyen et long termes seraient susceptibles de conduire à une décarbonation totale", tout en générant de nouvelles activités économiques et de nouveaux emplois. "Une introduction intelligente d'un prix du carbone dans le shipping pourrait faciliter la mise en œuvre de ces mesures", conclut le rapport.

Franck André

Vendredi 27 Avril 2018



Lu 992 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy