Axe Seine : Haropa répond à l’UPR


En réponse aux propos tenus par Pierre-Marie Hébert, directeur de l’Union portuaire rouennaise (UPR), face au Propeller Club de Rouen et rapportés dans "L’Antenne" du 28 septembre, Antoine Berbain, directeur général délégué du GIE Haropa-Ports de Paris Seine Normandie, a tenu à réagir rapidement.


© Haropa
© Haropa
"J’ai trouvé le discours très violent, injuste voire décliniste, comme s’il fallait se résigner et que l’histoire était déjà écrite", commente Antoine Berbain, en réaction à Pierre-Marie Hébert (UPR) qui remettait en cause la pertinence de Haropa dans "L’Antenne" du 28 septembre. Le premier argument de ce dernier prend sa source dans les chiffres. Selon lui, à la fin du mois d’août, le trafic global de Haropa progresse de 4,5 % et même de 16 % sur les trafics conteneurisés aux alentours de 20 millions de tonnes.

Antoine Berbain, directeur général délégué du GIE Haropa-Ports de Paris Seine Normandie © Haropa
Antoine Berbain, directeur général délégué du GIE Haropa-Ports de Paris Seine Normandie © Haropa
Parallèlement, le directeur de Haropa souligne les signaux forts venus des investisseurs privés à Rouen. "Borealis projette de multiplier par quatre la production de fertilisants à Grand-Quevilly d’ici trois ans. Le groupe Beuzelin, qui a inauguré son nouveau silo il y a un an, a déjà des projets d’extension et d’investissements. Senalia va rénover ses installations de Grand-Couronne. Tessenderlo vient de lancer sa production d’engrais liquides. Marfret, en rachetant la Somap, fait de Rouen son hub pour sa filiale Fluvio Feeder. De notre côté, nous terminons le programme d’approfondissement du chenal de la Seine qui s’achèvera fin 2018. Difficile de voir dans tout ça de quoi alimenter le pessimisme de l’UPR", plaide Antoine Berbain.

"Pas qu’une instance en quête d’awards"

Par ailleurs, il tient à défendre les actions menées par Haropa, souvent d’ailleurs aux côtés de l’UPR. "Nous serons par exemple la semaine prochaine à Abidjan pour un business event, comme c’est le cas à plusieurs reprises chaque année depuis cinq ans. Nous animons des démarches par filière. Nous discutons avec SNCF Réseau pour trouver des sillons afin de développer le fret ferroviaire. Nous travaillons à l’optimisation de la qualité du passage portuaire, nous planchons sur le développement de la filière granulats à l’occasion du chantier du Grand Paris, sur celui des trafics rouliers de véhicules. Et je suis loin d’être exhaustif. Non, nous ne sommes pas qu’une instance en quête d’awards", développe-t-il.

"Depuis la naissance de Haropa, les ports de l’axe Seine se développent"


Et de contre-attaquer sur un mode cher à Pierre-Marie Hébert, c’est-à-dire l’ironie. "L’UPR brandit le problème du document T1 demandé par les Douanes comme un étendard. Mais il faut savoir que cela n’a aucun poids économique et ne correspond qu’à quelques milliers d’euros pour les entreprises. C’est peut-être un sujet urticant, certes, mais qui se résume à des procédures et quelques papiers supplémentaires à remplir".
Et de conclure : "Sans doute que les ports français perdent du terrain mais, depuis la naissance de Haropa, ceux de l’axe Seine se développent. Leur développement passe par une démarche collaborative, par du travailler ensemble alors que l’UPR ne propose pas grand-chose".

Vincent Rogé

Lundi 2 Octobre 2017



Lu 1627 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy