GPMM : la transition écologique, une des priorités d'Hervé Martel


Alors que le conseil de surveillance du Grand Port maritime de Marseille s’apprête à voter le prochain plan stratégique en janvier 2020 s’annonçant plus écologique que le précédent, Hervé Martel, le président du directoire, a fait des questions de transition écologique une priorité… Explications.


© GPMM
© GPMM
Poursuite de l'électrification des quais, possibilité de soutage pour les navires propulsés au GNL, convention avec Enedis et les grands opérateurs de croisière dans le cadre du Blue Maritime Summit… Autant de dossiers sur lesquels Hervé Martel travaille depuis son arrivée à la présidence du directoire du port de Marseille-Fos il y a sept mois.

Hervé Martel, président du directoire du GPMM © Vincent Calabrèse
Hervé Martel, président du directoire du GPMM © Vincent Calabrèse
Après 2019, où un investissement de 60 millions d'euros a été débloqué (dont la moitié a été consacrée aux dépenses d'entretien du patrimoine), pour 2020, il indique que 20 millions d’euros seront attribués aux travaux d'électrification des quais et que 10 millions d’euros seront alloués à un dispositif de traitement des eaux usées destiné au secteur de la réparation navale.
En matière de connexion électrique des navires à quai (dispositif Cenaq), il indique que les travaux du Cap Janet seront achevés en 2022. Quant aux travaux prévus pour électrifier le terminal de Fos, ils devraient l'être "sous quatre à cinq ans, à savoir d'ici 2024".  
"Le port de Marseille-Fos est dans une démarche volontariste. Il n'y a pas de contraintes réglementaires puisque nous ne nous situons pas dans une zone Eca. L'objectif est de se prendre en mains pour l'avenir", estime-t-il. Il rappelle à cet égard que La Méridionale s'était montrée "pionnière" en la matière, que les navires de Corsica Linea vont suivre et que Marseille-Fos a signé un accord avec le port de Tunis pour électrifier le port de La Goulette. Car, selon lui, si les navires de la CTN sont équipés, il est souhaitable que les installations portuaires le soient des deux côtés.
Il a indiqué à propos de la croisière que le port phocéen ne pouvait pas prévoir de nouvelle croissance sans prendre en compte le plan "zéro fumée", présenté récemment par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

"GNL : on bénéficie de l’audace de CMA CGM"


Pour Hervé Martel, avec "l’annonce de Rodolphe Saadé à Marseille à l'ENSM, en septembre, en présence de la ministre de la Transition énergétique" consistant à choisir Fos avec Total pour avitailler cinq de ses porte-conteneurs propulsés au GNL, "on bénéficie de l’audace de CMA CGM". Il ajoute qu’il va falloir se montrer en capacité d’approvisionner le quatrième armateur mondial aussi bien que d’autres tels que Hapag-Lloyd et Corsica Linea avec leurs navires au GNL.
Selon le dirigeant portuaire, "il faut donc deux terminaux à Fos pour l'approvisionnement en GNL. Fos-Tonkin va donc rester en service pendant quelques années".

La smart port, "un vrai succès"

Hervé Martel estime que son attention a été attirée par "une dynamique d’innovation, un foisonnement des initiatives collectives" à Marseille. Il évoque ainsi la notion de smart port avec "cette manière d’associer les grands groupes et les start-up qui constitue, à ses yeux, un vrai succès".
Il souligne également avoir été frappé par deux réussites locales : le regain de la réparation navale et le rythme de la montée en puissance de la croisière.
Au sujet du Blue Maritime Summit, qui se tenait les 16 et 17 octobre dans la Cité phocéenne, il a indiqué que "le potentiel de croissance de la croisière doit s'accompagner de la qualité de l'air". Selon lui, le dispositif "zéro fumée" est indispensable.

Vincent Calabrèse

Mercredi 27 Novembre 2019



Lu 779 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy