Le Port d'Anvers traverse la crise sanitaire sans ciller


Grâce à sa grande polyvalence, le deuxième port d'Europe a limité la baisse de son trafic semestriel à 4,5 % et s'offre même une légère croissance de ses flux conteneurisés.


Les terminaux à conteneurs anversois ont battu leur record de trafic semestriel malgré le Covid-19 © Port of Antwerp
Les terminaux à conteneurs anversois ont battu leur record de trafic semestriel malgré le Covid-19 © Port of Antwerp
Les résultats semestriels, premiers indicateurs vraiment parlants pour mesurer les conséquences de la crise du Covid-19, montrent une résistance étonnante du port d'Anvers.
Fort d'un excellent premier trimestre, qui lui avait donné 4 % d'avance en matière de trafic global et 9,5 % en nombre d'EVP, le port belge affiche en milieu d'année un recul de seulement 4,5 % de son tonnage total à fin juin.

Des porte-conteneurs plus chargés

Le trafic conteneurisé est même en croissance comparé au premier semestre 2019. Cette progression semble anecdotique (+ 0,4 %) mais elle est symbolique alors que la catastrophe est annoncée un peu partout et notamment dans les ports français.
De plus, cette performance a été réalisée alors qu'avril et mai 2019 avaient été les deux mois les plus actifs de l'histoire pour le port sur ce segment et le meilleur trimestre de son histoire tous trafics confondus entre d'avril à juin.
Le deuxième port européen a constaté que le nombre de navires a diminué sur la période, mais a vu ce phénomène compensé, "d'une part, par une augmentation du volume moyen par navire et, d'autre part, par des escales supplémentaires en plus des schémas de navigation normaux".
L'autorité portuaire a constaté la progressions de certains types de biens comme les produits pharmaceutiques, ceux issus du commerce électronique et que les produits alimentaires frais.
Le port a accueilli début juin le plus gros porte-conteneurs du monde, "HMM Algeciras" (23.964 EVP).
Pour Jacques Vandermeiren, PDG du port, "Anvers est un port mondial qui suit le rythme de l'économie. L'impact de la paralysie de la supply chain mondiale due à la crise du coronavirus s'est fait sentir à partir du deuxième trimestre et aura des répercussions sur le débit total des marchandises cette année. Le Port d'Anvers fait preuve d’une grande capacité de résilience dans la rangée Hambourg-Le Havre car il est actif dans de nombreux secteurs, qu'il ne dépend pas d'un seul continent et qu'il est le plus grand cluster chimique intégré d'Europe".

"Anvers est actif dans de nombreux secteurs et ne dépend pas d'un seul continent"

Pour le troisième trimestre, "le Port d’Anvers s'attend toujours à des navigations blanches (Blank sailing), mais constate également les premiers signes de la reprise et d'un redressement de l'économie européenne".
Les autres types de marchandises diverses ont subi des revers au cours des six premiers mois de 2020. Le fret conventionnel (breakbulk) a diminué de 29 %, à 3,47 Mt. Une baisse que le port flamand attribue aux "questions de commerce international" qui plombent le segment depuis mi-2019. Le fer et l'acier, le principal groupe de marchandises de ce segment, ont diminué de 33,1 %. Déjà en difficulté en 2019 en raison de règles plus strictes sur les émissions en Europe, les voitures ont vu leur trafic plonger de 21,8 %.

Les solides plus atteints que les liquides

Les flux de vracs solides ont diminué de 13,1 %, pour atteindre 5,96 Mt. Le trafic de charbon a été très affecté au deuxième trimestre après trois premiers mois en hausse du fait de "l'offre croissante d'énergie verte qui réduit les besoins en charbon, la baisse de la demande issue du secteur de l'acier et un très bon deuxième trimestre 2019".
Les engrais, majoritaires parmi les vracs secs, ont augmenté de 1 % par rapport aux six premiers mois de 2019.
Deuxième famille de produits les plus manutentionnés à Anvers, les vracs liquides ont vu leur trafic diminuer de 7,5 %, terminant le semestre à 33,26 Mt. L'autorité portuaire y voit "une combinaison de la crise du coronavirus – qui a stoppé la demande de produits pétroliers – et de la guerre des prix". Les flux ont repris à partir de mai.
Les produits chimiques ont subi une baisse de 8,9 %, "en raison d'une diminution de la demande provenant principalement du secteur automobile".
Le nombre total d'escales (6.797) a chuté de 5,6 % comparé à la même période en 2019 et la jauge brute cumulée de ces navires a diminué de 7,9 % (193 millions tjb).

Franck André

Mercredi 15 Juillet 2020



Lu 1562 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 17:11 Brève grève des officiers du port de Calais


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal